ITALIE

Google et les internautes tentent de faire revivre L'Aquila

Les citoyens de L'Aquila, en Italie, expérimentent une nouvelle façon de participer à la reconstruction de leur ville, frappée par un violent séisme en avril 2009 : ils la photographient dans ses moindres détails pour la modéliser sur Google Earth.

Publicité

Les citoyens de L'Aquila, en Italie, expérimentent une nouvelle façon de participer à la reconstruction de leur ville, touchée par un séisme en avril 2009 : ils la photographient dans ses moindres détails pour la modéliser sur Google Earth.

Presque un an et demi après le violent tremblement de terre qui a dévasté L'Aquila, le centre de la ville, qui datait de l'époque médiévale, est toujours interdit au public et aucun des bâtiments historiques n'a été reconstruit.

Aujourd'hui, grâce au logiciel SketchUp, créé par Google, les citoyens peuvent retranscrire virtuellement la ville en ruines à partir de centaines de photos. Un travail de Titan qui devrait faciliter celui des futurs architectes en charge de la reconstruction de la ville.

Un immeuble de L'Aquila redessiné grâce à SketchUp. Vidéo de démonstration. 

Les photographes de Google et des bénévoles prennent en photos les rues de L'Aquila le 25 septembre

Formation au logiciel Google SketchUp à l'université de L'Aquila. Toutes les photos ont été prises par Fabio Iuliano.

"Les auteurs du projet ont eu une autorisation spéciale pour pénétrer dans la zone dévastée interdite aux habitants"

Rafaella Cartledge est journaliste free-lance dans la region des Abruzzes. Elle suit de près le projet "L'Aquila 3D".

Depuis le tremblement de terre, le gouvernement s'est concentré sur le relogement des 70 000 sinistrés dans des maisons ou des bungalows à la périphérie de la ville. Mais le centre historique et ses magnifiques immeubles médiévaux n'ont toujours pas été restaurés.  

Désolé de la situation et de l'absence de plan de reconstruction de la ville, Barnaby Gunning, un architecte britannique de L'Aquila a eu l'idée d'utiliser le logiciel SketchUp pour que les citoyens modélisent leur ville en l'état sur le Web. L'objectif est de faciliter le travail des architectes qui auront besoin d'un plan en 3D pour reconstruire la ville.

SketchUp est un programme de modélisation en 3D fonctionnant avec les serveurs Google qui permet aux internautes de retranscrire virtuellement les constructions existantes. Après avoir été téléchargé sur Google Master Plan, les constructions apparaissent sur Google Earth.

La semaine dernière une équipe d'experts de chez Google est venue à L'Aquila pour former les habitants à l'utilisation de ce logiciel. Ils ont eu une autorisation spéciale pour pénétrer dans la 'zone rouge' qui recouvre la plupart des parties du centre historique interdites d'accès. Des groupes de 20 personnes, composés de photographes de chez Google et de citoyens ordinaires, sont allés prendre des photos détaillées de la zone. Chaque immeuble devait être photographié méthodiquement sous tous les angles pour que la modélisation 3D soit réussie.

À partir de la mi-octobre [il y a, au total, sept séances de prises de vue], les photos rassemblées seront mises en ligne, permettant ainsi aux utilisateurs de SketchUp dans le monde entier de participer à la transcription virtuelle de la ville détruite.

'L'Aquila 3D' est un projet ambitieux qui montrera comment les technologies actuelles peuvent connecter les gens localement et mondialement, afin qu'ils travaillent à la reconstruction d'une communauté après une catastrophe naturelle.

Le  premier week-end de formation a été un succès et, selon les formateurs de chez Google, le projet de L'Aquila pourrait être un projet pilote pour aider à la reconstruction d'autres villes touchées par des catastrophes."

Ce billet a été écrit en collaboration avec Lorena Galliot, journaliste aux Observateurs de France 24.