Le 20 septembre, en ouvrant leur journal, des milliers d'Indiens se sont fait une petite frayeur : leur quotidien s'est littéralement mis à parler...

Une publicité vocale pour Volkswagen a été insérée dans l'édition du 20 septembre de deux quotidiens indiens anglophones, "The Hindu" et "The Times on India". Un transistor se déclenchait à l'ouverture du journal grâce à une puce sensible à la lumière.

Suhel Banerjee travaille dans la publicité en ligne à Delhi. Il a filmé l'ouverture d'un exemplaire du "Times of India" le 20 septembre et a posté sa vidéo sur YouTube.

Je sais que pas mal de lecteurs ont été étonnés, voire gênés, par cette publicité. Certains ont même jeté le transistor à la poubelle. Mais pour ma part, j'ai trouvé qu'elle était très innovante.

C'est un très bon coup de pub pour Volkswagen car pendant quelques jours tout le monde en parlait sur les blogs, Twitter et Facebook. Ma vidéo a même été l'une des deux plus populaires de YouTube en Inde pendant quelques jours.

Je ne pense pas que Volkswagen cherchait un retour sur investissement direct avec cette publicité, à savoir une hausse des ventes de son modèle Vento. Le constructeur allemand visait à faire connaître sa marque. L'Inde est un marché en plein boom pour l'automobile. Or Volkswagen est peu connu ici, en comparaison à BMW ou Mercedes. Avec ce type de publicité, diffusée dans les deux plus grands quotidiens anglophones, la marque touche un lectorat fortuné et elle se donne une image d'entreprise à la pointe de l'innovation technologique. C'était sûrement un gros investissement pour eux, mais je pense que cela en valait la peine.

Quant à ma vidéo, les gens de Volkswagen ont sûrement apprécié le buzz qu'elle a généré, car ils m'ont envoyé un message sur Twitter pour me remercier."