ARMENIE

L’armée arménienne secouée par une vidéo amateur

Il y a quelques semaines la vidéo d’un jeune soldat brutalisé par son supérieur a été diffusée sur Internet. Cette affaire prenant de l’ampleur sur la Toile, les autorités ont dû mener une enquête et l’officier sadique a été identifié. Voir la vidéo…

Publicité

Il y a quelques semaines la vidéo d'un jeune soldat brutalisé par son supérieur a été diffusée sur Internet. Cette affaire prenant de l'ampleur sur la Toile, les autorités ont dû mener une enquête et l'officier sadique a été identifié.

Vidéo postée sur YouTube ici.

"A l’ère d’Internet, étouffer ce genre d’affaire est devenu impossible"

Artmika (pseudonyme) est un blogueur arménien. Il fait partie des internautes qui ont contribué à la diffusion de cette vidéo.

Cette vidéo a été postée pour la première fois sur YouTube le 11 septembre sous le nom "Le vrai visage de l'armée". On y voit deux soldats se faire brutaliser par un officier pendant une sorte de pique-nique. La vidéo a été supprimée de YouTube le lendemain. Elle a été repostée sur Dailymotion, mais le 16 septembre elle avait encore une fois disparu. Ce petit jeu a duré plusieurs jours.

Dans un communiqué du 13 septembre, le ministère de la Défense a "fermement condamné la création et la diffusion de tels documents qui visent à discréditer (...) la réputation des forces armées arméniennes." Le ministre, Seyran Ohanyan, a de son côté parlé de "désinformation". Pour résumer, les autorités considéraient que cette vidéo avait été fabriquée et elles menaçaient ceux qui l'avaient diffusée. Mais devant l'indignation populaire, le ministère a aussi annoncé qu'il ouvrait une enquête pour déterminer "l'authenticité de la vidéo et identifier les personnes filmées."

Quelques heures seulement après l'ouverture de l'enquête, un officier a été identifié et arrêté. Le même jour, nous recevions une confirmation officielle de l'authenticité de la vidéo.

La scène a eu lieu en juillet et a été filmée par un militaire. L'homme que l'on voit  sur les images est le major Sasun Galstian qui était à la tête d'une unité militaire déployée dans le Haut-Karabagh [République autoproclamée de Transcaucasie]. Il risque aujourd'hui entre 3 et 5 ans de prison pour abus de pouvoir. Les deux victimes passeront un examen médical.

"Cette vidéo arrive juste après plusieurs cas de ‘suicides' mystérieux dans l'armée"

Cette vidéo écœurante a fait beaucoup de bruit, notamment parce qu'elle arrive juste après plusieurs cas de "suicides" mystérieux et de morts "hors combat" dans l'armée [Voir son billet de blog en anglais].

Il est impératif de combattre et d'éradiquer les causes de cette violence. Nous n'avons pas besoin de vidéos pour savoir que ce fléau est présent partout au sein de l'armée et qu'il est urgent d'intervenir. Les témoignages ou les images ne font que souligner cette réalité dérangeante et doivent nous faire réagir.

"Une victoire des internautes activistes"

Les développements récents peuvent être considérés comme une victoire des internautes activistes, mais on parlera de vraie victoire pour nous, comme pour le ministère de la Défense, quand les fonctionnaires arméniens décideront de prendre en main les problèmes de corruption et de violence et qu'ils lanceront une reforme radicale de l'armée pour que les cas de sadisme, de "suicides" et de morts "hors combat" soient évités ou punis. À l'ère d'Internet, étouffer ce genre d'affaire est devenu impossible."