FRANCE

Nos Observateurs, en direct des manifestations

Deux millions de manifestants sont attendus par les syndicats pour cette journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites. Journée symbolique car l'examen de la réforme à l'Assemblée nationale débute aujourd'hui. De Montpellier à Rouen, suivez les mobilisations avec nos Observateurs...

Publicité

Deux millions de manifestants sont attendus par les syndicats pour cette journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites. Journée symbolique car l'examen de la réforme à l'Assemblée nationale débute aujourd'hui. De Montpellier à Rouen, suivez la mobilisation avec nos Observateurs.

Vous pouvez nous envoyer vos photos et vos témoignages sur les manifestations à observers@france24.com.

"Manif pluvieuse, manif heureuse"

Xavier Marchand manifeste à Montpellier. Il a posté sur Facebook :

Bottes, imperméable et couvre-chef. Manif pluvieuse, manif heureuse. La journée de mobilisation fera date! "

"Avec mes collègues, on part en bus de Flins pour manifester à Paris"

13h00 : Flins, Yvelines

Jamaa Ourami est délégué syndical de l'usine Renault de Flins.

Je suis actuellement dans le car de la CFDT pour rejoindre la manifestation à Paris. Nous sommes environ 45 personnes à partir. La CGT et FO font également partir un car chacun. On compte 30 % de grévistes chez Renault.

Nous exigeons le retrait complet de cette réforme. Nous la trouvons injuste, surtout pour nous qui subissons la pénibilité du travail, en particulier pour les équipes de nuit. Cette réforme est impensable pour nous : dans les années 80, les ouvriers partaient à la retraite à 50 ans, maintenant c'est de l'ordre de 57-58 ans. Je suis déçu de voir qu'il n'y a pas de mouvements massifs d'ouvriers pour le moment."

"La manifestation de Rouen était tellement énorme qu'elle s'est mordu la queue !"

14h00 : Rouen

Arnaud Mouillard est éducateur auprès d'enfants handicapés à Rouen.

La manifestation de Rouen était tellement énorme qu'elle s'est mordue la queue !

Alors que les derniers manifestants viennent de quitter le Cour Clémenceau, la tête du cortège arrive à son point de départ. Cela signifie que les quatre ponts de Rouen ont été totalement occupés par les manifestants !

Petite annecdote : A la question posée par ma camarade blogueuse Laure Leforestier à un policier : "Combien de manifestants ? 50 000 ?" Réponse de la police : "Oh ! Beaucoup plus !"

17h40 :  La mobilisation contre les retraites aurait rassemblé 2,5 millions de personnes sur tout le territoire selon une estimation définitive de la CFDT. Un chiffre supérieur aux mobilisation de 1995 et de 2003.

Vidéo ajoutée à 17h04 : Paris

La CGT a compté 270 000 manifestants dans les rues de Paris. 

15h53 : La préfecture de police annonce le chiffre de 80 000 manifestants à Paris.

15h45 : Marseille

Postée sur Twitpic par Varzoumanian

15h23 : Strasbourg

Photos envoyées par Géraldine, étudiante à Strasbourg. Parmi les slogans entendus : "C'est nous qui travaillons, c'est nous qui décidons, autogestion !"

15h11 : Le premier ministre, François Fillon, a déclaré qu'en proposant la retraite à 62 ans, le gouvernement avait fait un "choix raisonnable et incontournable".

15H00 : Place de la République. 

Thomas Meyer est employé dans la grande distribution. Il manifeste à Paris sous la bannière de l'UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes". 

"Je suis au milieu de la foule place de la République, le début du cortège est parti mais il y a tellement monde que nous, nous sommes toujours sur la place. La manifestation démarre doucement. Avec une telle mobilisation, on ne peut qu'attendre un geste du gouvernement. L'ambiance est très bonne et il y a énormément de bruit."

14h20 :Nancy

Posté par @Baba.

Paris, place de la République.

Posté par @MartinP.

Vidéo ajoutée à 14h27 : Manifestation à Caen

Postée sur YouTube par Libertébonhomme.

"Je proteste aussi contre le matraquage médiatique et la désinformation"

12h30 : Perpignan

Toyan Dapatch (pseudo) est consultant freelance.

A Perpignan, l'ambiance est bon enfant mais agitée. Il y a des fumigènes et aussi des vuvuzelas. Selon les syndicalistes, il y aurait entre 20 000 et 30 000 participants. En tout cas, on est loin du cliché des manifestants qui viennent pour s'amuser. Les gens sont très informés et débattent entre eux. Les syndicalistes sont venus en nombre, mais on trouve particulièrement des fédérations d'entreprises privées, comme des banquiers, des industriels, de la grande distribution.

Je suis venu à cause d'un ras-le-bol général mais aussi spécifiquement pour protester contre les retraites. Je suis un jeune professionnel et je travaille en freelance donc j'ai pas mal de blancs dans ma carrière. A 33 ans, on ne m'a jamais proposé de CDI. Si je dois cumuler 42 annuités, je ne serai pas à la retraite avant 72 ans - si cela existe encore à ce moment-là. J'estime pourtant que la retraite est la base du contrat social en France.

Je proteste aussi contre le matraquage médiatique et la désinformation. Pour nous convaincre des bienfaits de cette réforme, on compare la situation avec celles des autres pays européens. Alors que si on étudie cela, on s'aperçoit que dans certains pays on ne doit effectuer que 35 ou 37 annuités. Ces pays-là ont pris en compte le fait que désormais, l'on rentre dans sa carrière professionnelle bien plus tard."

11h59 : Mairie de Châlons-en-Champagne

Photo envoyée par Yann Djermoun. "On est maintenant 5000 manifestants. Epernay, Reims, la mobilisation fait un carton dans la Marne".

10h/11h : Perpignan

Postées par @Toyan66 sur Plixi.com

11h10 : Lyon

Postée sur Twitpic par @fredock. "Défilé de milliers de parapluies"

Postées sur Twitpic par @fredock. Panneaux à la manifestation de Lyon.

11h10 : Marseille

Postée sur Twitpic par @Chon1986. "Le début du grand cortège remonte la Rue de la République"

11h05 : Châlons-en-Champagne

Photo envoyée par Yann Djermoun. "On est 4500 manifestants".

11h00 : Montpellier

Xavier Marchand manifeste à Montpellier. Il est professeur d'histoire.

On se rassemblera à 15h. Cela fait plusieurs jours qu'en tant que responsable syndical CGT, j'essaye de motiver les gens sur Internet. Aujourd'hui, il va y avoir du monde.

Il y a de gros débats en interne sur le mot d'ordre à adopter. Moi personnellement, je suis pour le retrait total. Il y a eu plusieurs grands rassemblements en janvier et en mars dernier mais le gouvernement n'a pas bougé. Je pense que si on veut rester crédible, il faut exiger le retrait de la réforme. C'est comme ça qu'on avait obtenu le retrait du CPE, on n'a pas voulu discuter et ça a marché. Et si le gouvernement ne bouge pas, il faudra radicaliser la mobilisation en appelant à une grève générale interprofessionnelle."

10h47 : Châlons-en-Champagne. Cortège de la CGT.

Photo envoyée par Yann Djermoun. "Le cortège est parti. La mobilisation est très importante aujourd'hui. Et on remarque une unité syndicale entre le privé et public".

10h30 : Nice, rassemblement dans le centre ville.

Postée sur Twitter par deadrising06.

10H15 : Marseille

Postée sur Twitter par Chon1986.

10h : Châlons-en-Champagne

Yann Djermoun est chef de cabinet de Jean Paul Bachy, président socialiste du Conseil Régional de Champagne-Ardenne. Il manifeste à Châlons-en-Champagne. Le rassemblement commence avant le départ du cortège devant la maison des syndicats. "La mobilisation est importante, le double pour l'instant de la dernière mobilisation pour la défense des retraites."