FRANCE

Le "colunching" : travailler seul, déjeuner en groupe

Fini le tête-à-tête avec son écran de télévision ou d’ordinateur au moment de la pause-déjeuner, place au "colunching" : la solution pour partager un vrai repas avec des amis virtuels.

Publicité

Le "colunching" du 11 juin. Photo envoyée par notre Observatrice.

Fini le tête-à-tête avec son écran de télévision ou d’ordinateur au moment de la pause-déjeuner, place au "colunching" : la solution pour partager un vrai repas avec des amis virtuels

Pour les entrepreneurs, les freelances, les chômeurs, les parents au foyer qui étouffent dans leur appartement, Sonia Zannad a lancé à Paris, au mois d’avril, le "colunching". Organisés via Facebook, ces déjeuners permettent de se retrouver en comité restreint autour d’un bon repas dans un restaurant. Le concept plaît et a déjà été repris à Lille.

"J’ai voulu ramener Facebook à la vie réelle"

Sonia Zannad travaille dans la communication, elle a lancé le "colunching" via Facebook.

Ayant fondé ma propre entreprise, je me suis retrouvée à travailler seule chez moi. Je me suis vite aperçue que nous étions nombreux à manger mal, en fin d’après-midi, ce qui n’est pas très épanouissant. Avec le 'colunching', il s’agit non seulement de retrouver le goût de bien manger, mais aussi de réseauter : j’avais envie de rencontrer des gens qui travaillent soit dans mon secteur, soit dans d’autres.

Quand on travaille à la maison, on ne s’accorde pas tellement de pauses : pour souffler un peu, on va sur Facebook. J’ai eu envie de tirer le meilleur du site, de rencontrer les amis de Facebook que je connaissais uniquement virtuellement, mais aussi les amis d’amis. J’ai voulu ramener Facebook à la vie réelle. Et en même temps, ce n’est pas très engageant non plus : il ne s’agit que d’un déjeuner, le temps est limité.

"A l’opposé de l’apéro Facebook géant"

Le 'colunching' est à l’opposé de l’apéro Facebook géant. Au-delà de 10 personnes, c’est difficile de faire connaissance. Nous sommes généralement entre 5 et 15 personnes. La moyenne d’âge est d’environ 30 ans.

On a m’a souvent dit ‘Vous êtes des vrais geeks, vous n’avez pas d’amis’, mais non, c’est simplement que nous sommes seuls chez nous et qu’on a besoin de parler, que ce soit de boulot ou d’autres choses."

 

"Colunching" du 11 juin. Toutes les photos ont été transmises par notre Observatrice.