ALBANIE

Les bunkers d'Albanie transformés en cabanons de plages, restaurants ou ...en niches

On compte un bunker en forme de champignon pour quatre Albanais. Ils ont été construits pour protéger le pays le plus pauvre d'Europe d'une invasion étrangère. Aujourd'hui, ils sont transformés en cabines de plage, en granges ou sont utilisés pour la vente de hamburgers.

Publicité

Un bunker transformé en restaurant sur la plage. Photo postée sur Flickr par Adnan Asllani

On compte un bunker en forme de champignon pour quatre Albanais. Ils ont été construits pour protéger le pays le plus pauvre d'Europe d'une invasion étrangère. Aujourd'hui, ils sont transformés en cabines de plage, en granges ou sont utilisés pour la vente de hamburgers.

Entre 1950 et 1985, le leader albanais Enver Hoxha a lancé la construction de milliers d'abris anti-bombes, des plus hautes montagnes du pays jusqu'à la côte Adriatique. Hoxha, qui a gouverné l'Albanie d'une main de fer pendant 40 ans, s'inquiétait non seulement d'une éventuelle attaque des États-Unis et de leurs alliés occidentaux, mais aussi des pays communistes comme la Yougoslavie, l'Union soviétique et la Chine, avec lesquels il avait coupé les ponts.

Hoxha avait tellement pris au sérieux la nécessité de protéger l'Albanie - à l'époque très isolée - que la légende veut qu'il ait demandé à l'ingénieur en chef chargé de construire les bunkers de se tenir à l'intérieur de son prototype, puis qu'il ait ordonné à un char de tirer dessus pour en tester la solidité. Ce n'est que lorsque les constructions se furent révélées solides que Hoxha commença à construire ses bunkers dans tout le pays.

Aujourd'hui, il existe environ 750 000 bunkers abandonnés en Albanie.

Bunker sur un terrain de jeux. Photo postée par Stelios Lazakis sur Flickr.

Un bunker qui sert d'étable. Photo postée par Frederik Buyckx sur Flickr.

Un bunker servant d'hôtel. Photo de Project Concrete Mushrooms.

Un bunker-restaurant. Photo postée par Frederik Buyckx sur Flickr.

Un bunker servant de niche. Photo postée par Frederik Buyckx sur Flickr.

Un bunker en bord de mer, à Ksamili. Photo postée par Paco Alfonso sur Flickr.

"Ils sont utilisés comme débarras pour les objets, les animaux, et servent de toilettes sur les plages"

Adens Borova est architecte à Tirana.

Les bunkers sont partout en Albanie : devant les maisons, le long des côtes, près des autoroutes. Ils sont comme des champignons qui semblent pousser partout. Je ne comprends même pas comment ils ont pu construire des bunkers dans des endroits aussi reculés que dans les montagnes. En fait, les bunkers sont si répandus que le souvenir de vacances le plus courant aujourd'hui est un bunker miniature !

Pendant l'ère communiste, les Albanais ont dû faire beaucoup de sacrifices. Les gens avaient peu de nourriture et, même si la situation du logement n'était pas dramatique, plusieurs générations d'une même famille devaient souvent vivre ensemble dans une petite maison.

Nos bunkers ont coûté deux fois plus que la ligne Maginot construite par la France avant la Seconde Guerre mondiale, selon une récente enquête. Quand on y réfléchit, les matériaux utilisés pour la construction d'un seul bunker (fer et ciment) auraient pu être utilisés pour la construction d'une petite maison. Au lieu d'investir tout cet argent dans les bunkers, le gouvernement aurait pu l'utiliser pour des logements ou de la nourriture.

Les bunkers faisaient partie de notre quotidien. On raconte par exemple que beaucoup d'Albanais ont perdu leur virginité dans un bunker. Même si cela semble drôle, c'est plausible si on considère que les gens n'avaient pas d'espace ou d'intimité chez eux, puisque trois générations vivaient sous le même toit.

Les gens commencent à transformer les bunkers, à leur trouver de nouvelles utilisations. Ils sont surtout utilisés comme débarras pour les objets, ou pour les animaux, et servent de toilettes sur les plages. À Tirana, de nouveaux bâtiments sont construits au-dessus, les plus grands bunkers souterrains de la ville étant convertis en entrepôts. Dans le sud du pays, ils commencent à être transformés en restaurants et en bars. Certaines personnes brisent même le ciment et retirent les barres de fer pour les vendre."

En attente de rénovation

Bunker dans le village de Saranda. Photo postée par Paco Alfonso sur Flickr.

Bunker dans les montagnes d'Albanie. Photo postée par Mark Orfila sur Flickr.

Bunker abîmé à Durres. Photo postée par Hugo von Tilborg sur Flickr.

Un âne et un bunker. Photo postée par Natalya Grebenyuk sur Flickr.

Bunker près du lac Ohrid. Photo postée par Michael Broadwith sur Flickr.

Bunker dans les montagnes d'Albanie. Photo postée par Rob Hogeslag sur Flickr.

Photo postée par Natalya Grebenyuk sur Flickr.