CHINE

Un pompier se noie dans une vague de pétrole

L'explosion de deux oléoducs, vendredi, dans le port de Dalian, en Chine, a provoqué une marée noire qui s'étend aujourd'hui sur près de 200 km2 dans la baie. Un pompier a été tué mardi, emporté par une vague de pétrole alors qu'il tentait de réparer une pompe sous les eaux. Lire la suite...

Publicité

L'explosion de deux oléoducs, vendredi, dans le port de Dalian, en Chine, a provoqué une marée noire qui s'étend aujourd'hui sur près de 200 km2 dans la baie. Un pompier a été tué mardi, emporté par une vague de pétrole alors qu'il tentait de réparer une pompe sous les eaux.

Alors que BP cherche toujours des solutions pour endiguer la marée noire dans le golfe du Mexique, une catastrophe semblable a touché la ville de Dalian, troisième port chinois, situé dans la province de Liaoning.

Selon les médias locaux plus de 1 500 tonnes de pétrole ont été déversées dans la mer après l'explosion de deux pipelines qui vidaient le réservoir d'un pétrolier libérien. L'explosion a été suivie d'un gigantesque incendie qui a duré plus de 15 heures avant d'être maîtrisé par les pompiers.

Les plages à proximité du port de Dalian ont été fermées au public. Actuellement, des centaines de soldats et volontaires participent aux opérations et plus de 23 tonnes de bactéries mangeuses de pétrole ont été déversées dans la baie.

"Avec la fatigue des derniers jours, il n'a pas réussi à se dépêtrer de l'épaisse vague de pétrole"

Zhong Yu est coordinatrice de programme pour Greenpeace à Pékin. Elle travaille avec son équipe sur les lieux de la marée noire depuis l'explosion des oléoducs.

Ça s'est passé hier matin vers 8 heures. Zhang Liang était pompier à la caserne de Dalian, il travaillait depuis plusieurs jours sur la zone de l'incendie. Il avait été désigné pour aller dégager la pompe à eau installée à proximité de la plage sous l'eau. Elle devait servir à acheminer de l'eau pour refroidir les dernières cendres mais à cause du pétrole et des détritus elle ne fonctionnait plus. L'endroit où il était n'est pas profond du tout, l'eau ne faisait pas plus d'un mètre de profondeur, ce qui explique qu'il n'avait pas d'équipement particulier. Mais une vague l'a emporté et avec la fatigue des derniers jours il n'a pas réussi à s'en dépêtrer. Il faut dire que l'épaisseur de la nappe était d'une vingtaine de centimètres là où il était. Un de ses responsables est venu lui porter secours mais Zhang Liang est décédé un peu plus tard. Ça s'est passé très vite, entre 5 et 6 minutes. C'est le photographe de Greenpeace qui était sur les lieux qui a assisté au drame.

La situation est grave. En plus d'être une zone industrielle, Dalian est une zone touristique réputée pour ses fruits de mer. Mais le pétrole a ravagé la mer et la côte. Les conséquences vont être terribles pour les pêcheurs. Nous n'avons pas pu prendre le bateau pour l'instant mais sur la plage la plus touristique le pétrole s'est déversé sur plus de 40 mètres de large. Ces derniers jours, l'air était pestilentiel mais grâce au vent, on respire mieux aujourd'hui.

Dalian ne sera jamais plus comme avant. Si la ville veut continuer à attirer les touristes, il faudra changer le sable et remplacer chaque rocher. Je ne vois pas qui pourra financer un tel chantier."

Toutes ces photos ont été postées sur le site Greenpeace.