Mathieu Perget de l'équipe Caisse d'Épargne sur le Tour de France 2010. Photo postée sur le groupe Facebook "Tous avec Mat".

Ça n'aura pas échappé aux fans du Tour de France. Cette année, les coureurs sont venus avec une curiosité au poignet. On pourrait croire à un accessoire de mode, mais il s'agit d'un bracelet qui, à lui tout seul, optimiserait "l'équilibre, la force et la flexibilité".

Selon le site de l'entreprise Power Balance, les bracelets et pendentifs qu'elle commercialise renforceraient, par une technologie magnétique (le bracelet est composé d'un disque holographique de la même matière que ceux utilisés pour conserver l'électricité statique de composants électroniques), la circulation de l'énergie de votre corps.  Il pourrait en résulter un meilleur fonctionnement cérébral et musculaire, une meilleure endurance ainsi qu'un meilleur équilibre gravitationnel. Autrement dit, vos performances sportives ne peuvent être que supérieures si vous portez un PowerBalance.

Il n'en fallait pas plus pour que les cyclistes se ruent sur ces accessoires magiques à 35 euros pièce avant d'affronter le Tour de France. Mathieu Perget de l'équipe Caisse d'Épargne porte le bracelet depuis le début de la saison et les coureurs de l'équipe Bbox Bouygues Telecom se sont laissés tenter par le collier. Selon le site, les bracelets sont aussi utilisés par les surfeurs, les golfeurs et les nageurs.

Ce billet a été réalisé avec l'aide de notre Observateur, Alberto Celani.

Conférence de presse, Tour de France 2010. Photo postée par Amaury Sport sur Facebook.

Photo postée sur le groupe Facebook "Tous avec Mat". 

Les internautes se moquent du bracelet magique

"T'es ivre ? Non, j'ai juste perdu mon bracelet Power Balance!" Photo postée sur ce groupe Facebook.

Postée sur YouTube par Lechero.

Vidéo promotionnelle pour le Power Balance

"Si les effets existent, ils sont vraiment imperceptibles"

Simone Tuna Bosatelli est designer. Il a acheté le bracelet Power Balance.

J'ai vu le bracelet dans une boutique d'équipements sportifs et j'ai été intrigué par le descriptif alors j'ai décidé d'en acheter un. Franchement, je le porte tous les jours mais je n'ai remarqué aucun effet particulier. Je l'ai quand je fais du vélo ou du jogging mais je n'ai vu aucune augmentation de ma force ou de mon équilibre. Au prix que ça coûte, je regrette un peu de l'avoir acheté."

"Les cyclistes sont plus superstitieux et plus moutonniers que les autres sportifs"

Pietro Illarietti est un ancien coureur de l'équipe nationale junior d'Italie. Il est l'attaché de presse d'Ivan Basso, le vainqueur du Tour d'Italie de 2009 et de l'équipe cycliste Carmiooro-NGC.

Chaque année, il y a un nouveau bracelet. Souvenez-vous du bracelet jaune de Lance Armstrong qui n'avait aucune propriété mais représentait sa lutte contre le cancer, tout le monde le portait. Et il y a 5 ans, Gilberto Simoni, un grand grimpeur italien, portait déjà un bracelet dans un drôle de matériel et il affirmait qu'avec il ne tombait jamais malade.

Les cyclistes sont particulièrement sensibles à ce genre de mode. Ils sont plus superstitieux et plus moutonniers que les autres sportifs. Dans le peloton, quand quelqu'un arrive avec quelque chose de nouveau et de séduisant, les autres ont tendance à l'imiter.

Ce nouveau bracelet a bénéficié d'une excellente opération marketing. Beaucoup de journalistes l'ont reçu. Au moins une vingtaine de coureurs le portent sur le tour de France. Le grand sprinter Alessandro Petacchi, qui court actuellement sur le tour, le porte alors qu'il ne sait même pas si ça marche.

Le bracelet est composé de minéraux et de pierres. Les coureurs pensent que ça peut libérer le bloc musculaire et assurer force et équilibre. Il parait même que ça améliore le sommeil.

Le bracelet a peut-être des propriétés bénéfiques, après tout. Mais un coureur m'a demandé d'en parler à un médecin et celui-ci m'a répondu qu'il n'y avait aucune explication ou preuve scientifique. Personnellement, je suis sceptique. Et je pense que 35 euros, c'est cher pour un gri-gri marketing. Je travaille actuellement avec Ivan Basso, et je sais qu'il n'a pas besoin de ça pour gagner une étape. De toute façon, le bracelet ne détrônera jamais le porte-bonheur de référence de beaucoup de coureurs italiens, le médaillon de la Vierge qu'ils fixent sous leur selle." 

Vidéo promotionnelle pour le PowerBalance