IRAN

Ahmadinejad veut interdire les "nuques longues", mais personne ne l'écoute

Les médias occidentaux n'ont pas boudé leur plaisir en commentant la liste des "coiffures inacceptables" établie par Téhéran. Une liste incluant notamment les cheveux longs tombant sur la nuque (la fameuse coupe "nuque longue"). Un de nos Observateurs à Téhéran nous explique pourtant que cette nouvelle règlementation a peu de chance d'être appliquée.

Publicité

Postée sur Flickr ici.

Les médias occidentaux n’ont pas boudé leur plaisir en commentant la liste des "coiffures inacceptables" établie par Téhéran, une liste incluant notamment les cheveux longs tombant sur la nuque (la fameuse coupe "nuque longue"). Un de nos observateurs à Téhéran nous explique pourtant que cette nouvelle réglementation a peu de chance d’être appliquée.

Les médias iraniens ont annoncés mardi 6 juillet que l’organisme chargé par le gouvernement des questions de mode islamique a remis au ministère de la Culture une liste des coupes de cheveux autorisées et de celles jugées inacceptables, une première du genre.

Coupe de cheveux interdite par la police

Selon les utilisateurs de Youtube qui ont posté cette vidéo en mars 2008, ce jeune homme aurait été arrêté par la police en raison de ses cheveux longs. Notre billet sur cette histoire. Attention, ces images peuvent choquer.

La bande son originale n'est pas disponible. La vidéo a été publiée sur YouTube par "farhadbozorg" 30 mars 2010.

"Cette règlementation a été édictée il y a plusieurs années, mais personne ne la respecte"

Siavash est de Téhéran. Il souhaite rester anonyme.

C'est un pur coup de pub. Cette annonce intervient quelques semaines après que [le président Mahmoud] Ahmadinejad a eu des ennuis avec les religieux conservateurs, qui n'avaient pas apprécié qu'il déclare que la police ne devrait pas pourchasser les femmes "mal voilées". De toute évidence, il essaie de leur montrer aujourd'hui qu'il est tout puissant et qu'il contrôle les vêtements des Iraniens et même leurs coupes de cheveux !

Le gouvernement n'osera pas appliquer ces règles en ce moment. Il ne peut pas se permettre d'accentuer la pression sur nous : les autorités sont déjà allées trop loin [référence à la répression du mouvement vert né après la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad]. Arrêter les gens pour avoir mis du gel dans les cheveux ou pour le port d'une queue de cheval ne leur apportera rien.

D'ailleurs cette règlementation a été édictée il y a plusieurs années. Chaque salon de coiffure a une affiche du gouvernement accrochée au mur, qui indique les coupes autorisées, mais personne ne se préoccupe de ces consignes. Les coiffeurs ont déjà du mal à attirer les clients, ils ne voudront pas se tirer une balle dans le pied en refusant de faire des coupes branchées.

J'ai le sentiment que depuis l'élection présidentielle, les autorités ont perdu leur emprise sur les gens. C'est vrai qu'il y a quelques années, la police était plus stricte au sujet des coupes de cheveux et du reste. Mais aujourd'hui, les choses ont changé. J'étais au bord de la mer Caspienne il y a quelques semaines et j'ai vu des jeunes hommes et des jeunes filles se baigner ensemble, ce qui était inimaginable il y a encore un an."

Les coupes de cheveux "anti-islamiques"

Les coiffeurs pour hommes ne doivent plus autoriser les cheveux trop longs, en particulier ceux qui tombent sur la nuque. Les queues de cheval et le gel sont également à proscrire. Et pourtant en Iran, on trouve des coupes à l'occidentale depuis des années.

Jeune homme à Téhéran. Postée sur Flickr par “Kombizz”, 9 juin 2009.

A Téhéran. Postée sur Flickr par “kamshots”, 5 avril 2007. 

Téhéran. Postée sur Flickr par “ales_partyzan”, 11 mars 2007.