ROYAUME-UNI

Le mystère de l’abribus décoré

 Dans les îles Shetland, un lieu attire particulièrement les touristes : un abribus. Mais pas n’importe lequel. Un abribus au décor extravagant, avec du "fudge" fait maison et un couple de hamsters buveurs de bière. Découvrez l’histoire fascinante de ce lieu.

Publicité

Photo postée sur Unst Bus Shelter.

Dans les îles Shetland, un lieu attire particulièrement les touristes : un abribus. Mais pas n’importe lequel. Un abribus au décor extravagant, avec du "fudge" fait maison et un couple de hamsters buveurs de bière. Découvrez l’histoire fascinante de ce lieu…

Par un matin d’hiver, un petit garçon de six ans attend le bus dans un vieil abribus délabré et branlant. Lassé de patienter dans le froid, il décide d’écrire une lettre au journal local. Le conseil municipal a pitié de lui et installe un nouvel abribus. Peu de temps après, des éléments curieux y apparaissent : d’abord des chaises en osier, puis un four à micro-ondes, un tapis, un téléphone, des rideaux… Aucun des 500 habitants de l’île d’Unst n’admet pourtant avoir apporté ces objets.

Depuis, l’abribus excentrique est devenu une étape incontournable de l’île d'Unst, en partie grâce à l’imagination du "Conseil exécutif du Bobby’s Bus Shelter", qui en change régulièrement le décor. L’abribus a déjà été décoré selon un thème marin, un thème jaune, un thème espace et même un thème africain quand le petit Bobby est parti vivre au Swaziland.

L’arrêt de bus est également connu pour avoir abrité "les joyaux de la reine" et "des armes de destruction massives". Il est visité par des milliers de gens chaque année et a sa propre ligne de souvenirs. Bobby, qui vit maintenant sous le climat plus chaud de l’Afrique, explique l’histoire fascinante de l’abribus le plus célèbre d’Écosse, si ce n’est du monde.

Les différents décors de l'arrêt de bus

 

 

 

Liesje et Pepijn, les résidents permanents, originaires d'Amsterdam. 

 

Les "joyaux de la couronne".

 

 

L'abribus est actuellement décoré pour la Coupe du monde.

Photos postées sur Unst Bus Shelter 

"Il y a des gens qui viennent du Canada ou d’Australie pour visiter l’arrêt de bus"

 

Bobby Macaulay est le petit garçon qui a écrit la lettre au journal. Il a maintenant 21 ans et vit au Swaziland. C’est sa mère qui s’occupe de l’abribus.

La lettre que j’ai écrite à l’âge de 6 ans a probablement été publiée parce que j’étais très jeune. Je ne me doutais pas de l’ampleur qu’allait prendre cette histoire ! Je ne sais toujours pas qui a été le premier à amener des objets dans l’abribus, même les hamsters en peluche qui sirotent leur bouteille de bière. Il y a des gens qui viennent d’aussi loin que le Canada ou l’Australie. Du coup, ma mère a eu l’idée du 'fudge', qu’elle cuisine elle-même et vend comme souvenir.

Pour l’anniversaire de l’abribus, on plaisantait sur l’île en disant que nous avions emprunté les joyaux de la couronne pour l’occasion. Une journaliste réputée a téléphoné pour savoir comment ils étaient arrivés jusque-là. Je lui ai dit que nous les avions fait acheminer par fourgon blindé – et je pense qu’elle m’a cru ! J’ai peut-être poussé le bouchon un peu loin quand je lui ai dit que nous attendions la visite des inspecteurs de désarmement de l’ONU… J’avais 14 ans et la journaliste ne réalisait pas que je me moquais d’elle !

J’aime surtout l’abribus en hiver, quand il est décoré d’une guirlande lumineuse reliée à un générateur. Parfois, quand il y a des coupures de courant sur l’île à cause de la neige ou du vent, ce sont les seules lumières de toute l’île."