Les charniers de Katyn en 1943. Postée ici.

 

Soixante-dix ans après les massacres de Katyn, qui n'ont cessé d'empoisonner les relations entre la Pologne et la Russie, l'un de nos Observateurs polonais nous explique que le crash de samedi, qui a décapité l'exécutif de son pays, pourrait paradoxalement ouvrir la voie à un rapprochement avec l'ennemi d'antan.

Le Tupolev-154 qui s'est écrasé, samedi, à Smolensk, en Russie, transportait une délégation présidentielle qui devait se rendre à Katyn pour le 70e anniversaire du massacre de 22 000 cadres et officiers polonais par la NKVD, la police politique soviétique. Ce crime a longtemps été attribué aux nazis par les autorités soviétiques. Ce n'est qu'en 1990 que Mikhaïl Gorbatchev a reconnu publiquement que Staline avait commandité ces exécutions. Le dirigeant soviétique avait alors présenté des excuses officielles au peuple polonais.

En 2007, une commission commune aux deux pays a été créée pour régler plusieurs différends historiques, parmi lesquels le massacre de Katyn. Les deux pays sont donc engagés dans un processus de rapprochement. Lech Kaczynski, le président polonais tué dans la catastrophe aérienne, avait toutefois des rapports tendus avec le Prermeir ministre russe, Vladimir Poutine, qui affichait trop, à son goût, sa carrière au KGB. Il avait boudé la cérémonie organisée trois jours avant le crash entre Poutine et son Premier ministre, Donald Tusk, en mémoire des martyrs.

"Les Russes ont tout de suite compris que la douleur des Polonais serait immense"

Jakub Górnicki est journaliste Internet à Varsovie.

C'est surprenant, mais je crois que cette tragédie modifiera les relations entre la Russie et la Pologne de façon positive. La Russie a montré à quel point elle avait été touchée par ce drame. Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a montré sa sollicitude à plusieurs reprises ces derniers jours et aujourd'hui les Russes ont même observé une journée de deuil.

Je crois qu'étant donné l'endroit et les circonstances de cette tragédie, du poids de l'histoire, les Russes ont tout de suite compris que la douleur des Polonais serait immense. 

Hier soir enfin, je sais que le film 'Katyn', qui aborde le massacre commis par la police politique soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, a été diffusé à la télévision russe [sur la chaîne publique Kultura], un an et demi après sa sortie. 

Tous ces gestes sont très importants pour nous.

D'un point de vue politique, il est difficile de prendre la mesure de ces disparitions. Il va nous falloir du temps pour remplacer les hauts dignitaires de l'Etat qui sont morts. Mais de toute façon en ce moment, la Pologne, endeuillée, parle peu de politique."