Accéder au contenu principal
États-Unis

Hutaree, la milice qui voulait déclencher une guerre

2 mn

Neuf membres d'une milice anti-gouvernementale accusés de conspiration et de tentative d’usage d’armes de destruction massive ont été arrêtés ce week-end aux États-Unis. Selon l’acte d’accusation, ces chrétiens extrémistes avaient pour objectif de renverser le gouvernement fédéral en déclenchant un conflit armé. Lire la suite et voir la vidéo...

Publicité

Accusés de conspiration et de tentative d’utilisation d’armes de destruction massive, neuf membres d'une milice anti-gouvernementale baptisée Hutaree ont été arrêtés ce week-end aux États-Unis. Ils risquent la prison à vie. Selon l’acte d’accusation, ces chrétiens extrémistes basés au Michigan avaient pour objectif de renverser le gouvernement fédéral en déclenchant un conflit armé. Ils avaient tout prévu.

La première étape de leur complot consistait à assassiner un officier de police dans le Michigan. Ils devaient ensuite attaquer les funérailles de ce dernier afin de tuer le maximum de ses collègues venus lui rendre un dernier hommage. Une attaque qui, selon l’accusation, avait pour but de déclencher un conflit généralisé avec les forces de l’ordre.

Sur leur site Web, ces "guerriers chrétiens" clament haut et fort leur credo : donner leurs vies pour sauvegarder le témoignage de Jésus. Armés jusqu’aux dents, les membres de Hutaree disent surtout se préparer et s’entraîner pour affronter le retour de l’Antéchrist…

Le phénomène des milices armées est enraciné dans l’histoire des États-Unis. Mais cette nouvelle affaire vient mettre en lumière la radicalisation galopante de certains groupuscules extrémistes contre l’État fédéral. Selon le Southern Poverty Law Center (SPLC), le nombre de milices "patriotes" a grimpé de 149 à 512 en un an, soit une progression de 244 %.

Les membres d’Hutaree à l’entraînement

 

Vidéos postées par hutaree

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.