France

Le PSG doit-il se passer de ses supporters ?

Depuis la mort d'un supporter du PSG de 37 ans le 17 mars, les relations entre le club parisien et ses supporters ont atteint un niveau critique. La direction du club, qui a pris une série de sanctions, cherche à tout prix à en finir avec les violences internes entre supporters.

Publicité

Les CRS interviennent sur le terrain lors du match PSG-OM du 28 février 2010.

Le PSG joue gros ce soir mardi 23 mars au stade de l’Abbé Deschamps face à Auxerre, en quarts de finale de la Coupe de France. C’est la dernière chance pour l’entraîneur parisien Antoine Kombouaré et ses joueurs d’obtenir un titre cette saison. Sur décision de la LFP, le match se jouera à huis clos afin d’éviter des affrontements entre supporters du PSG.

Depuis la mort d'un supporter du PSG de 37 ans le 17 mars, les relations entre le club parisien et ses supporters ont atteint un niveau critique. Robin Leproux, le président du club, s'est prononcé en faveur de l'interdiction de leur déplacement lors des matchs à l'extérieur, et n'a pas fait appel des décisions de justice condamnant le PSG à une série de matchs à huis clos.

La direction du club, qui envisage de prolonger ces mesures, étudie également de nouvelles pistes pour tenter d'endiguer les violences internes entre supporters. Les tribunes Boulogne et Auteuil, qui ne manquent jamais une occasion de s'affronter verbalement et physiquement, sont dans la ligne de mire.

Quelques banderoles de supporters

Photo : PSGmag.

Les Supras d'Auteuil lors de PSG-Toulouse, le 20 février 2010.

Photo : PSGmag.

Le Kop of Boulogne (KOB) lors de PSG-Toulouse, le 20 février 2010.

Photo : PSGmag.

Les Authentiks de la tribune Auteuil, lors de PSG-Lorient, le 6 février 2010.

Les virages du Parc-des-Princes

Postée sur Flickr par Stephy's in Paris.

Tribune Boulogne, lors du match OM-PSG du 28 février 2010.

Postée sur Flickr par Stephy's in Paris.

Le virage Auteuil, lors du match OM-PSG du 28 février 2010.

Postée sur YouTube par Kak1stos.

Entrée des CRS dans le stade lors du match OM-PSG du 28 février 2010.

Postée sur YouTube par SnkRonie.

Echauffourées à l'extérieur du Parc-des-Princes après le match OM-PSG du 28 février 2010.

Postée sur YouTube par Laurentmgl.

Supporters contre CRS à l'extérieur du Parc-des-Princes, après le match OM-PSG du 28 février 2010.

"Le PSG perdra son âme si les supporters ne peuvent plus venir"

Victor Vidal est un supporter neutre et régulier du Paris-SG. Il n’appartient à aucune tribune.

Je pense que le problème du PSG vient du fait que les tribunes Boulogne et Auteuil se sont radicalisées ces 20 dernières années. Au début, c’était une rivalité saine, la fierté d’appartenir à un clan, d’entonner ses chants. Et puis elles ont commencé à se radicaliser. Il faut bien le dire, à Boulogne, ils sont tous blancs, brandissent des drapeaux français et affichent clairement leur nationalisme. Auteuil, de son côté, est plus black, blanc, beur. Ça commence par des provocations, puis des ripostes et ça finit en grosse bagarre. Les dirigeants du club sont responsables aussi, ils ont joué le jeu durant toutes ces années.

La décision d’interdire les déplacements des supporters est à double tranchant. D’un côté, quand on voit les débordements qu’il y a eu dans la tribune lors du match Lille-PSG [le 16 janvier dernier, au cour duquel des incidents entre supporters parisiens ont éclaté, ndlr], on comprend qu’elle est justifiée. Mais il faut dire aussi que cette mesure a entraîné de nombreux abus, notamment du côté des forces de l’ordre. À Lens par exemple, c’était illégal d’être de la région parisienne le jour du match [Lens-PSG, le 6 mars, ndlr]. Des gens se sont retrouvés en garde à vue alors qu’ils supportaient Lens, uniquement parce que leur voiture était immatriculée en Île-de-France !

À Paris, le dispositif de sécurité à l’intérieur du Parc-des-Princes me semble suffisant. Il y a des caméras partout, les fouilles sont systématiques à l’entrée, même si elles sont rapides. D’ailleurs, je suis surpris qu’on ait autant de mal à trouver les fautifs vu le nombre de caméras… Pour moi, les meilleures solutions pour stopper tout ça sont les interdictions de stade et des peines sévères pour les coupables, à condition de les appliquer avec fermeté. L’augmentation du prix des places, ça a marché en Angleterre, mais c’est une mesure injuste. Le PSG perdra son âme si les supporters ne peuvent plus venir."