Véritables passionnés d'histoire ou simples curieux en quête de sensations, les explorateurs urbains chassent ruines, catacombes et autres lieux désaffectés. Ils en rapportent des images impressionnantes. Deux d'entre eux partagent avec nous leurs photos de Detroit, ville économiquement exsangue, où de nombreux immeubles ont été laissés à l'abandon.

Cet article est paru sur notre site pour la première fois en 2010.

"Detroit nous a vraiment marqué - là-bas, les ruines font partie du paysage de la ville"

Yves Marchand et Romain Meffre sont photographes professionnels. Ils ont publié un ouvrage de photos, "The Ruins of Detroit".

On s'intéresse aux ruines depuis 2002, au départ par curiosité et maintenant surtout pour le côté historique. On se sent un peu comme des archéologues en herbe et on visite une ruine un peu comme on visite un musée. On découvre des bâtiments qui sont juste à côté de nous et dont on ne soupçonne pas l'existence. L'idée, c'est de photographier sans toucher à quoi que ce soit.

Detroit nous a vraiment marqué, on y est allé sept fois. À chaque fois, on découvrait de nouveaux lieux. Là-bas, les ruines font partie du paysage de la ville, les bâtiments sont librement accessibles. École, théâtre, hôtel, il y a de tout. Souvent les gens ont tout laissé en partant, et rien n'a été volé ou vandalisé. Il y avait un commissariat avec tous les dossiers et même une bibliothèque fermée depuis 10 ans qui avait encore tous ses livres en train de moisir.

Quelques extraits du livre de photos "The Ruins of Detroit"

Un hall d'usine. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre
 
 
Un cinéma United Artists. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre
 
 
Un hall d'immeuble. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre
 
 
Le coffre d'une banque. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre
 
 
La salle de bal du Plaza Hotel. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre
 
 
Une chambre du Plaza Hotel. Crédit: Y. Marchand et R. Meffre