POLOGNE

Les militants "anti-avortement" jouent la carte du trash

3 mn

Cette affiche est la première d'une campagne lancée par un groupe de militants anti-avortement polonais. Le message : "L'avortement en Pologne : introduit par Hitler le 9 mars 1943." Lire la suite...

Publicité

Cette affiche est la première d'une campagne lancée par un groupe de militants anti-avortement polonais. Le message : "L'avortement en Pologne : introduit par Hitler le 9 mars 1943."

L'affiche de 20x10m a été déroulée le 1er mars dernier sur un immeuble de Posnan, cinquième plus grande ville du pays. A l'origine de la campagne, Fundacja Pro, une organisation radicale opposée à l'avortement. En mettant en parallèle le visage d'Hitler et un fœtus ensanglanté, les militants "rappellent" que l'avortement a été introduit en Pologne par les occupants nazis pendant la Seconde Guerre mondiale pour limiter les populations jugées inférieures. Cette affiche vise aussi à calmer les ardeurs des militants pro-avortement à l'approche de la journée mondiale de la femme, le 8 mars.

En 1993, une loi polonaise a limité le droit à avortement à trois cas : lorsque la santé de la mère est menacée, lorsque le fœtus présente une malformation grave, ou lorsque la grossesse résulte d'un acte criminel (viol ou inceste). 

Selon les organisations féministes, il y aurait 200 avortements légaux par an en Pologne, contre près de 180.000 clandestins.

Photos postées ici.

"Hitler n'était ni un adversaire, ni un défenseur de l'avortement, il a instrumentalisé cette question à des fins eugénistes"

Marcin Smietana est musicien et journaliste free-lance à Cracovie, en Pologne.

La date du 9 mars 1943 que l'on voit sur l'affiche fait référence à une règlementation édictée sous le IIIe Reich qui interdisait aux Allemandes considérées comme "pures" d'avorter, sous peine de prison pour elles et d'exécution pour le médecin. En clair, pour les aryens, l'avortement était interdit. Mais il était autorisé pour les Polonais, considérés comme impurs, et les ouvriers étaient mêmes incités à y recourir. Hitler n'était donc ni un adversaire, ni un défenseur de l'avortement, il a instrumentalisé cette question à des fins eugénistes.

Je ne comprend pas pourquoi cette affiche sort maintenant, alors que personne n'essaie de changer la loi polonaise. Il est possible qu'ils aient voulu marquer le coup en prévision de la journée de la femme du 8 mars, mais l'avortement n'est pas la priorité des féministes aujourd'hui. En ce moment, elle se battent davantage pour la parité sur les listes électorales. 

Et puis qu'essaient-ils de dire ? Qu'une femme qui avorte peut être comparée à Hitler ? C'est une façon de jouer sur les émotions pour stigmatiser et culpabiliser les gens. Ces affiches sont dangereuses car elles incitent à la haine. Même certains membres de l'Eglise s'y sont opposés, considérant qu'elles desservaient leur combat pour l'avortement."