RUSSIE

Laver ses pêchés, un sport extrême

Si on vous disait que l'eau d'une rivière est bénite, vous jetteriez-vous dedans par - 25°C ? C'est ce que 30 000 Moscovites ont fait mardi dernier, à l'occasion de la fête orthodoxe de l'Épiphanie. Lire la suite et voir les photos…

Publicité

Si on vous disait que l'eau d'une rivière est bénite, vous jetteriez-vous dedans par - 25°C ? C'est ce que 30 000 Moscovites ont fait mardi dernier, à l'occasion de la fête orthodoxe de l'Épiphanie.

Qu'il s'agisse d'une rivière, d'un lac ou même d'un simple trou dans la glace, selon les chrétiens orthodoxes, il suffit que l'eau ait été bénite par un prêtre pour que vous soyez guéri, lavé de vos péchés et débordant de vitalité après vous y être plongé trois fois. Cette tradition, célébrée tous les 19 janvier, remonte à l'épisode biblique du baptême de Jésus dans le Jourdain. Pour la seule ville de Moscou, 200 sauveteurs ont été dépêchés pour surveiller les lacs aux alentours de la capitale afin d'éviter les tragédies.

"Certains sont venus en voiture pour pouvoir se changer rapidement à l'intérieur"

Yuri Timofeyev est photographe à Moscou. Il a photographié cette plongée liturgique au monastère de la Nouvelle Jérusalem, situé à la périphérie de Moscou.

La tradition a gagné en popularité depuis la chute de l'URSS.

La congrégation suit le prêtre jusqu'à la rivière.

Après que le prêtre a immergé trois fois sa croix dans la rivière, l'eau est considérée comme bénite et la cérémonie peut commencer.

Selon la règle, il faut s'immerger trois fois, tout en se signant. Mais seuls les plus courageux plongent, la plupart des gens ne font que tremper leurs mains.

Cet homme préfère s'asperger le visage, pendant que d'autres femmes remplissent des bouteilles.

Avec une grande brosse, le prêtre lance de l'eau bénite en l'air.

Certains sont venus en voiture pour pouvoir se changer rapidement à l'intérieur. Le monastère et l'armée avaient installé des tentes pour que les gens puissent se rhabiller.

Cette rivière (l'Istra, affluent de la Moskova) ne gèle jamais car elle est traversée par des courants relativement chauds. Dans les rivières ou les lacs gelés, les gens font simplement un trou dans la glace."

Photos postées sur Flickr par Aleksandr Krjazhev, le 18 janvier 2010.