Une violente secousse a semé le chaos hier soir vers 17 heures (heure locale) en Haïti. Le téléphone est coupé sur l'île, mais nous avons réussi à joindre par webcam Carel Pedre, qui est animateur radio à Port-au-Prince.

Il a suffi d'une minute pour dévaster plusieurs quartiers de la capitale, Port-au-Prince. L'électricité est coupée, des scènes de pillage ont eu lieu, on a même donné pour mort le président haïtien René Préval.

Difficile, dans ces conditions, de joindre des témoins sur place. Les antennes téléphoniques sont à terre, et "Internet est l'unique moyen de communiquer", nous indique Carel Pedre, joint ce matin à 3 heures (heure locale).

Carel habite à côté de Pétionville, sur les hauteurs de Port-au-Prince. Il nous raconte comment il a vécu cette nuit de cauchemar. Sans moyen de communication et sans secours, la panique gagne Haïti où prendre des nouvelles de ses proches reste très difficile.

Image postée ici.

Vidéo postée ici.

Images postées ici.

Vidéo postée ici.

Image postée ici.