Une entreprise de Dalian, au nord de la Chine, aurait livré mi-décembre des véhicules anti-émeute aux autorités iraniennes. Cette photo nous a été envoyée par l'un de nos Observateurs et l'information circule depuis hier soir sur le Net iranien. Nous tentons de la vérifier.

La photo que nous avons reçue hier.

Les données numériques (EFIX) de cette photo indiquent qu'elle a été prise le 21 décembre 2009 avec un Nokia N73 - mais ces données ont toutefois pu être modifiées. Les internautes iraniens, notamment sur le réseau Balatarin, affirment que ce cliché a été pris à Bandar Abbas, un port du sud de l'Iran. Cette information ne peut pas être confirmée, car aucun élément sur la photo ne donne d'indication géographique. La plaque d'immatriculation de la voiture stationnée devant le camion - vraisemblablement une voiture française de marque Peugeot - n'est pas lisible.

Des bloguers iraniens affirment avoir retrouvé ce modèle de camion sur le site de l'entreprise Eagle-Sky Co. Il s'agirait d'un DES-516B, un véhicule anti-émeute muni de canons à eau.

Cette information fait son apparition alors que l'opposition affirme que l'armée achemine en ce moment des véhicules blindés vers Téhéran pour réprimer les émeutes.         

La Chine s'oppose à la mise en place de sanctions contre l'Iran dans le cadre du dossier nucléaire, privilégiant l'option diplomatique. C'est par ailleurs l'une des seules grandes puissances à ne pas s'être officiellement inquiétée de la vague d'arrestation des membres de l'opposition actuellement en cours à Téhéran.