Arabie saoudite

Les pèlerins de La Mecque surpris par les inondations

Les centaines de milliers de pèlerins vêtus de leurs tuniques blanches qui se rendent aujourd’hui au mont Arafat doivent faire face à un obstacle inhabituel dans le royaume saoudien : des pluies torrentielles, qui ont déjà coûté la vie à 48 personnes.

Publicité

Les centaines de milliers de pèlerins vêtus de leurs tuniques blanches qui se rendent aujourd’hui au mont Arafat doivent faire face à un obstacle inhabituel dans le royaume saoudien : des pluies torrentielles, qui ont déjà coûté la vie à 48 personnes [Actualisation - 26-11 à 19h00 : 77 morts selon un dernier bilan officiel]. Les autorités saoudiennes, déjà confrontées à l’épidémie de grippe A (H1N1) qui a tué quatre personnes depuis le début du Hajj, assurent "maîtriser la situation". Selon les agences de presse, les inondations d’hier ont toutefois causé la mort de quatre personnes à La Mecque et celle de 44 autres à Jeddah (la plupart des pèlerins débarquent à l’aéroport de cette ville située à 75 km de la ville sainte). Les services de la défense civile saoudienne ont demandé aux habitants de La Mecque et de sa région de "ne quitter leur maison qu’en cas d’urgence".

Toujours à Jeddah

"Des pèlerins ont mis leurs manteaux, bien qu’il soit interdit de porter autre chose qu’une tunique"

Adel Akili, 30 ans, est responsable du forum "Charq Mekkah".

Hier, il y a eu des pluies diluviennes à La Mecque, mais la plupart des accidents et des inondations se sont produits à Jeddah. Ces pluies étaient annoncées depuis plusieurs jours.

La défense civile est intervenue et tout va bien maintenant. Tous les 20 mètres, une voiture et l'une de ses équipes est prête à intervenir. La circulation des pèlerins et des véhicules a été déviée pour éviter les voies inondées. Aujourd’hui, le temps n’est que nuageux, mais les prévisions météo annoncent de nouvelles pluies, ce jeudi.

Des pèlerins ont mis leurs manteaux, bien qu’il soit interdit de porter autre chose qu’une tunique durant le pèlerinage. J’imagine que tous ne le savent pas. D’autres ont préféré sauter l'étape de Mina pour éviter les bousculades. Ils préfèrent rater celle-ci plutôt que le passage au mont Arafat, qui est obligatoire [les pèlerins font normalement une pause à Mina sur la route du mont Arafat. Monter au sommet de cette colline, où le prophète Mahomet a prononcé son discours d’adieu à la fin de sa vie, est l’étape la plus importante du Hajj].

Inondations à La Mecque

Postée sur Facebook par:Debbie Watkins

Inondations de Jeddah

Images envoyées par Susie, notre observatrice à Jeddah.