ARABIE SAOUDITE

Achète ton piston en ligne

"Cherche piston rémunéré pour un poste dans les télécommunications… candidats non sérieux s’abstenir". En Arabie saoudite, il est devenu courant de tenter sa chance sur le marché de l’emploi avec ce type de petite annonce. Sur Internet, un grand site en publie des centaines du même genre. Lire la suite...

Publicité

Publié sur le site "mstaml".

"Cherche piston rémunéré pour un poste dans les télécommunications… candidats non sérieux s’abstenir". En Arabie saoudite, il est devenu courant de tenter sa chance sur le marché de l’emploi avec ce type de petite annonce. Sur Internet, un grand site en publie des centaines du même genre.

Avec ses 570 000 visites quotidiennes, le site de petites annonces "mstaml" (usager) est l’un des plus populaires en Arabie saoudite. Parmi ses rubriques, on y trouve les grands classiques : immobilier, électroménagers, voitures, emplois, etc. Mais ce n’est pas tout. Le site offre aussi une tribune pour tous ceux qui cherchent à être pistonné pour un travail, un crédit ou autre. Selon notre Observateur, cette pratique s’est même institutionnalisée à travers le Royaume.

"Cherche attestation de travail pour la période 2003 à juillet 2008 dans une grande entreprise. Fixez le prix que vous voulez à condition de me l'obtenir". 

Publié sur le site "mstaml". 

"Tout s’achète en Arabie Saoudite : les pistons, les visas pour travailleurs étrangers et même les diplômes scolaires et universitaires"

Mohammad al-Saeedi vit à Qatif, dans l'est de l’Arabie saoudite. Ancien journaliste, il est actuellement sans emploi.

Tout s’achète en Arabie saoudite : les pistons, les visas pour travailleurs étrangers et même les diplômes scolaires et universitaires. De nombreuses sociétés écrans travaillant dans le recrutement obtiennent ainsi, de la part du ministère du Travail, des dizaines de visas destinés à des travailleurs étrangers. En réalité, elles revendent ces visas au prix fort à de véritables employeurs ayant du mal à obtenir des visas pour leurs futurs employés.

"Visas à des prix très attrayants…"

Visa pour Syrien et visa pour Jordanien… deux visas pour Philippins. Nous les cédons au plus offrant ou les échangeons contre un visa pour Yéménite. Candidats non sérieux s’abstenir. Téléphone : 05xxxxxxx" Publié sur le site "mstaml".  

Le commerce des diplômes est tout aussi florissant. On peut se procurer des doctorats et des masters américains, européens ou égyptiens à des prix pouvant atteindre 20 000 (3 560 euros). Un baccalauréat saoudien coûte, en revanche, 5 000 rials (890 euros). C’est ce qui a d’ailleurs poussé le Koweït à ne plus reconnaître le baccalauréat saoudien.

"Cherche piston pour obtenir un crédit mariage" 

Cherche piston pour obtenir un crédit mariage pour célibataire. Rémunère intermédiaire 2 000 riyals… et 4 000 si j’obtiens le crédit". Publié sur le site "mstaml".

Dans le passé, nous citions l’Egypte, la Syrie ou le Liban pour parler de corruption administrative. Aujourd’hui, c’est une pratique courante chez nous. Recourir à un piston ou payer un pot-de-vin fait désormais partie de la routine bureaucratique saoudienne. A titre d’exemple, une évacuation sanitaire à l’intérieur du Royaume ou vers l’étranger peut prendre des semaines si le malade n’est pas pistonné. De même, l’octroi d’un crédit pour se marier peut prendre plus d’un an au lieu des deux semaines habituelles.

"Cherche piston pour envoyer un étudiant poursuivre ses études à l’étranger aux frais du Ministère de l’Enseignement supérieur"

"Cherche piston pour envoyer un étudiant poursuivre ses études à l’étranger aux frais du ministère de l’Enseignement supérieur en sachant que le candidat a dépassé la limite d’âge. Merci. Publié sur le site "mstaml".

Le fonctionnaire s’est habitué à être soudoyé pour faire son travail. Cela concerne même les éboueurs, qui ne ramassent plus les ordures devant votre porte à moins de leur donner un bakchich. La raison de ce système corrompu est simple : les salaires bas n’ont été que peu réévalués depuis les années 1980".

"Un visa pour un chauffeur philippin" 

"Je désire obtenir un visa pour un chauffeur philippin, mais je n’ai pas le droit. Quelqu’un pourrait-il m’aider à contourner la loi ?" Publié sur le site "mstaml".