Deux blogueurs d'Azerbaïdjan ont été condamnés à une peine de prison, mercredi. Ils sont accusés de "hooliganisme", mais notre Observateur - comme l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)... - considère qu'ils sont, en réalité, punis pour une vidéo humoristique publiée sur Internet, dans laquelle ils font passer les membres du  gouvernement pour des "ânes".

Postée sur la chaine YouTube OL!'s .

Dans cette vidéo intitulée "La conférence de presse d'un âne", un âne répond aux questions des journalistes à son arrivée en Azerbaïdjan. À la question : "Pourquoi êtes-vous beaucoup plus cher que les ânes d'ici ?", il répond : "Parce que je suis un âne haut de gamme. J'ai reçu une éducation européenne, je parle anglais, allemand et azéri et je joue du violon." Il en fait d'ailleurs la démonstration.

Dans cette vidéo, postée le 28 juin sur YouTube, les blogueurs se moquent de l'achat, par le gouvernement, d'une douzaine d'ânes provenant d'Allemagne, des bêtes qui auraient coûté 28 000 euros aux autorités...

Les deux blogueurs ont été arrêtés le 8 juillet dernier. Après quatre mois passés en détention, Adnan Hajizade a été condamné à deux ans de prison. Son compère, Emin Milli, a quant à lui écopé de deux ans et six mois de réclusion. Ils étaient accusés de s'être battus avec deux hommes dans un café de Bakou. Les blogueurs avaient pourtant rapporté immédiatement l'incident à la police, expliquant qu'ils avaient été agressés sans raison et avaient dû se défendre. La sentence prononcée contre les blogueurs a été condamnée par l'OSCE.

Adnan Hajizade est le fondateur d’OL!, un mouvement de jeunes qui utilise Internet pour se moquer du gouvernement. C’est dans le cadre d’OL!, dont Emin Milli est également membre, que les deux blogueurs ont réalisé cette vidéo, aujourd’hui tristement célèbre.

"Des lois et des méthodes héritées de l'époque soviétique sont toujours utilisées pour faire taire les dissidents"

Onnik Krikorian est photojournaliste et blogueur. Il est spécialiste du Caucase et a suivi l'affaire Hajizade-Milli sur son blog.

De nombreux pays de la région ont toujours recours à des lois et à des méthodes héritées de l'époque soviétique pour faire taire les dissidents. Le chef d'accusation d'"hooliganisme" est habituellement utilisé pour mettre les journalistes en prison. Ici, ce sont deux jeunes activistes qui en font les frais à cause d'une vidéo postée sur YouTube.

Les médias en ligne ont de plus en plus de succès en Azerbaïdjan. Le mouvement des jeunes de l'OL! utilise beaucoup les nouveaux medias et les réseaux sociaux. Je pense que l'affaire Hajizade-Milli est surtout un avertissement donné aux jeunes activistes qui considèrent qu'ils peuvent dire ce qu'ils pensent.

Et quand vous avez du pétrole, la pression [de l'OSCE et du public] n'a que très peu d'effets."