Photo publiée par Nadjib Bouzera sur YouTube.

ACTUALISATION - 13/11/09 (9h34) : Le bus transportant les joueurs de l'équipe nationale de football d'Algérie a été attaqué jeudi à coups de pierres peu après leur arrivée au Caire. Les autorités algériennes ont fait état de cinq blessés parmi les joueurs, dont deux à la tête, le défenseur Rafik Halliche et le milieu de terrain Kaled Lemmouchia.

---

Le 14 novembre, Égyptiens et Algériens disputeront, au Caire, une rencontre décisive en vue de la qualification pour la Coupe du Monde 2010, en Afrique du Sud. La confrontation a depuis longtemps quitté le terrain sportif. Elle donne lieu à un festival de moqueries entre les internautes des deux pays.

Depuis quelques semaines, le Net croule sous les vidéos de drapeaux en flamme et sous les commentaires haineux et les quolibets. Les internautes Algériens se moquent, par exemple, des Égyptiens pour avoir pris une raclée lors de la guerre de 1967, ce à quoi les Égyptiens répondent qu’eux, au moins, savent parler arabe.

Les médias égyptiens et algériens n’ont pas hésité à souffler sur la braise, à tel point que la semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères égyptien, Ahmed Aboul Gheit, et son homologue algérien, Mourad Medelci, ont appelé les médias des deux pays à "apaiser les esprits".

Pour se qualifier samedi, l’Egypte devra gagner par trois buts d’écart. Si l’Algérie perd d’un but ou en cas de match nul, elle sera qualifiée.

"Ce match est l’occasion d’exprimer sa colère et sa frustration contre le chômage et les problèmes économiques et sociaux"

Doctiloup Khellili est étudiant en archivage et documentation à Adrar, dans le Sud de l’Algérie. Il a appelé récemment sur YouTube à l’apaisement entre Algériens et Égyptiens.

En voyant déferler les messages de haine sur Internet, j’ai senti le besoin d’envoyer un message vidéo d’amour aux supporters des deux équipes. Le peuple algérien ne déteste pas les Égyptiens. Je pense tout simplement que les Algériens se défoulent à travers le foot. Ce match est l’occasion d’exprimer leur colère et leur frustration contre le chômage ainsi que les problèmes économiques et sociaux. C’est un défouloir. Algériens et Egyptiens sont en train de donner raison, encore une fois, au grand philosophe et anthropologue Ibn Khaldoun, lorsqu’il écrivait, il y a déjà quelques siècles : "Les Arabes se sont mis d’accord sur le fait de ne pas être d’accord."

"Nous irons au Mondial. Nous avons conclu un contrat avec Mandela"

Des rappeurs algériens ont écrit cette chanson en réponse à certains Egyptiens qui craignaient de voir arriver en masse des supporteurs algériens au match du 14 novembre. Publiée sur YouTube par arnaudienne, le 9 novembre.

"L’Histoire souligne la fraternité entre nos deux peuples"

Nadjib Bouzera est étudiant en sciences économiques et politiques à Alger.

Dans les montages qui circulent sur le Net, on évoque l’Histoire, la religion, la langue, mais tout cela n’a rien à voir avec le foot. Ils déforment la réalité, car même l’Histoire souligne la fraternité entre nos deux peuples : les Algériens ont soutenu les Egyptiens durant la guerre d’octobre 1973 et les Egyptiens nous ont apporté de l’aide durant les années de Révolution.

Face à tous ces appels à la violence, j’ai décidé de réaliser un montage qui rappelle les liens fraternels et de solidarité entre Algériens et Égyptiens, puis je l’ai envoyé à de nombreux médias des deux pays pour les inviter, eux aussi, à calmer le jeu. En effet, je pense que cette tension a commencé dans les médias traditionnels (chaînes de télévision et presse) avant de se propager sur le Net".

"Pourquoi les Algériens détestent-ils tant les Egyptiens?"

Extraits du programme de Amr Adib qui a ouvert, selon notre observateur, les hostilités. Publié sur YouTube par ep86ep, le 10 octobre.

"Le régime égyptien se réjouit de voir le peuple se concentrer sur des questions secondaires"

Ismail Alexandrani est blogueur et activiste des droits de l’Homme à Alexandrie.

Loin des théories du complot, le plus grand bénéficiaire de cette escalade médiatique est certainement le régime égyptien, qui se réjouit de voir le peuple se concentrer sur des questions secondaires. D’ailleurs, c’est un journaliste proche du pouvoir, Amr Adib, qui a ouvert les hostilités dans son programme "Alqahira alyoum" (Le Caire aujourd’hui, diffusé sur la chaîne Orbit), déclenchant la colère des médias algériens. Ces derniers n’ont pas hésité à publier une photo de l’équipe égyptienne sur laquelle les visages des joueurs ont été remplacés par ceux d’actrices du pays des Pharaons.

Photo postée sur YouTube par mohamine12540.

Si la tension est partie d'Égypte, nous avons également été les premiers à appeler à l’apaisement. C’est ce qu’a fait le journal "Ash-shourouk", qui a refusé de publier sur son site des commentaires incitant à la haine. D’autres médias vont suivre son exemple. Côté supporters, c’est probablement la page Facebook intitulée "J’aime le pays du million et demi de martyrs [l’Algérie]... ce n’est qu’un match" qui symbolise le mieux les liens fraternels qui unissent les deux peuples."

"Vous nous parlez d’arabité et prononcez pourtant en français ALGERIE"

De la résistante algérienne, Djamila Bouhired, héroïne de la guerre d’Indépendance, aux vannes sur la faiblesse de la langue arabe des Algériens, tout passe dans ce rap égyptien. Publié sur Youtube par ADAMESS82, le 8 novembre.