ITALIE

La police napolitaine diffuse les images d’un meurtre pour briser l’omerta

Les images de cet assassinat en pleine rue ont été postées sur Internet par la police de Naples dans l'espoir d'identifier le meurtrier. Lire la suite et voir la vidéo...

Publicité

Les images de cet assassinat en pleine rue ont été postées sur Internet par la police de Naples dans l'espoir d'identifier le meurtrier.

Attention, ces images peuvent choquer.

La scène s'est déroulée le 11 mai dernier dans le quartier de Sanità, au centre de Naples. Les images ont été filmées par une caméra de surveillance et viennent d'être rendues publiques sur décision du procureur de Naples. La victime, Mariano Bacio Terracino, 53 ans, est un voleur connu des services de police. Son assassinat pourrait avoir été commandité par la Camorra.  

 

Notre Observateur Alberto Celani nous a alertés sur cette histoire.

"Comme vous pouvez le voir sur les images, il y a une certaine indifférence du public face à ces crimes"

Innocenzo Datri est avocat et conseiller bénévole auprès d'une mairie de quartier de Naples.

C'était important de mettre la vidéo en ligne pour pousser la société civile à réagir et à briser la loi du silence qui pèse sur ce genre de meurtre. Comme vous pouvez le voir sur les images, il y a une certaine indifférence du public face à ces crimes. Cette méthode a déjà été utilisée cette année lors du meurtre d'un Rom. Et les coupables ont été arrêtés grâce à la mobilisation du public.

Ce genre d'enquête peut prendre plusieurs mois, et je pense qu'il sera plus facile maintenant de trouver des témoins.

Si on regarde les statistiques, la criminalité à Naples, comme ailleurs, est en baisse. Mais il s'agit de la micro-criminalité, comme les vols de sacs ou de voitures. Alors que les crimes mafieux, eux, sont en croissance constante depuis 2001. En 2003, les guerres entre clans ont causé la mort de plusieurs centaines de personnes. Grâce au courage de Roberto Saviano [auteur de "Gomorra"], il y a eu une prise de conscience en Italie et partout dans le monde.  

Certes, la Camorra ne sera pas éradiquée. C'est un cancer qui s'est installé et avec lequel il faut vivre. Mais il ne tuera pas Naples, parce que la société civile reste vigilante."