ROYAUME-UNI

Gagnez de l'argent en jouant au flic sur Internet

Big Brother gagne du terrain en Royaume-Uni, où on va bientôt pouvoir regarder des images filmées en direct par des caméras de vidéosurveillance pour dénoncer les voleurs et se faire de l’argent.

Publicité

Big Brother gagne du terrain en Royaume-Uni, où on va bientôt pouvoir regarder sur Internet des images filmées en direct par des caméras de vidéosurveillance pour dénoncer les voleurs et se faire de l’argent.

Internet Eyes propose aux gens d'aider concrètement à lutter contre le crime. Les commerçants et les entreprises sont invités à diffuser en direct les images de leurs caméras de surveillance sur ce site. Les justiciers du Web peuvent ainsi les scruter minutieusement pour repérer un délit ou un crime et avertir le propriétaire par texto. A la clé, une récompense de 1 000 livres (1 100 euros) pour celui qui dénoncera le plus de crimes sur un mois.

Environ 4,2 millions de caméras sont dispersées un peu partout au Royaume-Uni, soit près d’une pour 14 habitants. Les Britanniques s’y sont habitués ; on estime qu’ils se font filmer 300 fois par jour. Mais cette nouvelle idée, qui "allie prévention du crime et incitation financière", selon le fondateur, est néanmoins dénoncée comme "malsaine" et "attentatoire" par les défenseurs des libertés individuelles.

"Les Britanniques ont désormais trop de caméras et pas assez de personnes pour les surveiller !"

Ce site n'entrera en fonction que début novembre. En attendant, ils ont réussi leur coup, le buzz a bien fonctionné.

Internet Eye s'inscrit dans la mouvance actuelle. La vidéosurveillance, par essence, fait peur, donc on essaye de la rendre ludique pour que les gens s'y habituent peu à peu. On met même des caméras dans les ours en peluche des enfants : ils peuvent faire coucou à leur maman, et en même temps cette dernière peut surveiller la nounou.

Le site devrait bien marcher car il s'appuie sur trois critères qui fonctionnent bien en général : il est ludique, il permet de gagner de l'argent et il peut être utile aux commerçants (même si cette utilité est toute relative).

Aux Etats-Unis, des gens regardent les caméras qui filment les frontières pour "défendre" leur pays. Ici, c'est plus classique, c'est juste une histoire d'argent.

Tout cela prouve aussi l'échec de la stratégie de vidéosurveillance à outrance. Les Britanniques ont désormais trop de caméras et pas assez de personnes pour les surveiller !

Appel à la délation sur Youtube

Ce Britannique n’a pas attendu Internet Eyes pour poster sur Youtube les images de ses caméras de surveillance et demander aux gens de dénoncer les cambrioleurs.Vidéo postée par Bassingham

Les images de vidéosurveillance sont déjà une valeur sure des sites de partage de vidéos.

Ci-dessus, l'homme qui s'est fait décerner le prix du plus mauvais cambrioleur.Vidéo postée par kngo22086

/>

Un braquage à Manchester.Vidéo postée par darren999666