Les autorités israéliennes ont lancé une campagne intitulée Masa ("voyage") dont le message est pour le moins étonnant : elle demande aux Israéliens de dénoncer les juifs expatriés qui courent le danger... de se marier avec un ou une non juif(-ve). 

Les responsables de cette campagne, lancée le 2 septembre, affirment avoir déjà reçu plus de 200 appels. Les gens laissent les noms, numéros de téléphone, comptes Facebook et Twitter des "juifs perdus". La plupart vivent en France, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. 

"Le gouvernement demande qu'on l'informe sur les juifs qui ne sont pas assez juifs"

Roi Ben-Yehuda est israélien. Il vit à New York.

Au Moyen-Âge, les inquisiteurs poussaient les gens à dénoncer les individus qui étaient 'secrètement' juifs. Aujourd'hui, le gouvernement israélien, en coopération avec l'Agence juive [organisation religieuse], demande qu'on l'informe sur les juifs qui ne sont pas assez juifs.

Cette triste vidéo, qui s'enracine dans le principe sioniste - complètement anachronique - de shlilat ha'galut (rejet de la diaspora), demande aux juifs de retrouver leurs 'enfants perdus', à savoir ceux qui auraient contracté un mariage interreligieux, pour les envoyer en séjour prolongé en Israël.

J'imagine déjà ma grand-mère, Tata, les appeler :

Tata : Bonjour.

Masa : Shalom.

Tata : Shalom. J'appelle pour dénoncer un juif perdu.

Masa : Continuez.

Tata : Pas juste un juif perdu, un Israélien vivant aux États-Unis.

Masa : Excellent !

Tata : Quelle est la récompense ?

Masa : Humm... Il n'y a pas de récompense pécuniaire. Mais vous serez tellement heureuse lorsque nous aurons ramené la brebis égarée au sein du troupeau. Donc, vous connaissez cette personne ?

Tata : Oui, c'est mon petit-fils.

Masa : Ok. Comment savez-vous qu'il est assimilé ?

Tata : Et bien, pour commencer, il est marié à une 'shiksa' [femme non juive].

Masa : C'est terrible. C'est clairement un signe d'assimilation.

Tata : Ne vous méprenez pas. C'est une fille charmante. Belle, intelligente et gentille. Ils sont heureux ensemble. Ils célèbrent même les fêtes juives. Mais elle n'est pas juive !

Masa : On va s'en occuper.

Tata : La convertir ?

Masa : Non, dans l'esprit d'Ezra le scribe, nous allons les faire divorcer et trouver une gentille juive à votre petit-fils.

Tata : Cela me semble un peu dur...

Masa : Ne vous inquiétez pas. Vous nous remercierez ensuite. D'autant plus que vous recevrez des nachas (bénédictions juive).

Tata : Ok. Mais ne lui dites pas que je vous ai appelé.

Masa : Pas de problème, ce sera notre petit secret.

“Est-ce que vous connaissez un jeune juif vivant à l’étranger?”

Traduction par "auc1" sur YouTube.