ITALIE

Une plage interdite aux hommes, un "oasis de paix"

Mesdames, vous rêvez d'une plage sans hommes ? C'est possible. Rendez-vous sur la plage du Pedocin à Trieste.

Publicité

Mesdames, vous rêvez d'une plage sans hommes ? C'est possible. Rendez-vous sur la plage du Pedocin.

Pour ou contre les plages non-mixtes ? Donnez votre avis.

La plage du Pedocin

Photos: Stéphano Pilotto

Merci à notre Observateur Alberto Celani pour son aide sur ce billet.

"C'est une tradition qui remonte au XIXe siècle"

Stefano Pilotto est historien. Il enseigne dans une école de management, à Trieste.

Parmi les plages qui font la fierté de la côte triestine, l'une d'elles se distingue : le Pedocin. En dialecte triestin, Pedocin signifie "petite moule". Cette plage se trouve presque dans le centre-ville de Trieste, entre le port de plaisance et le port industriel. L'entrée est très bon marché (0,80 euro), la mer est propre et... il y a une séparation physique [un mur] entre les hommes et les femmes. Cette séparation n'est pas discriminatoire, il s'agit d'une tradition qui remonte au XIXe siècle. Elle vise à protéger l'esprit réservé et introverti d'une population qui, malgré les nombreux échanges multiculturels, a gardé une conception pudique et austère de la vie. À une époque où la mondialisation de l'économie conduit à une promiscuité humaine de plus en plus évidente, le Pedocin représente un ancrage, une identité ancienne, que les gens apprécient toujours : la partie réservée aux femmes de la plage est souvent bondée !"

"Cette plage est un oasis de paix"

Claudia Vascotto est une habituée de la plage du Pedocin.

Il y a des pancartes partout pour en interdire l'accès aux hommes. Il y a même une ligne de démarcation dans l'eau. Les plus jeunes organisent des matchs de volley 'filles contre garçons' par-dessus cette ligne. J'adore cette plage. Elle est bondée, mais c'est un oasis de paix, une plage idéale pour les mères et les femmes âgées. Les toilettes et les douches sont propres, les employés sont gentils. Des maîtres nageurs assurent la sécurité de tous. L'ambiance est vraiment sympa."

"Je ne crois pas que les femmes aillent sur cette plage pour se protéger des hommes"

Barbara Sepic est en charge des admissions dans une école de management (la même que Stefano Pilotto).

Je vais souvent au Pedocin avec des amies pour m'amuser et parce que c'est un endroit sûr et agréable. Je ne crois pas que les femmes aillent sur cette plage pour se protéger des hommes. C'était peut-être le cas il y a 50 ans, mais plus maintenant. La plupart des jeunes filles y vont au début de la saison estivale. Elles attendent d'avoir la bonne couleur de peau pour se rendre sur les plages mixtes."