Les Afghans se rendent aujourd'hui aux urnes. Mais les fraudes risquent d'être à la hauteur de l'enjeu de ces élections présidentielle et provinciales. Pour montrer à quel point il est facile d'acheter une carte d'électeur bidon, un Afghan s'est amusé à faire faire une carte à... Britney Spears.

Source Afpax

Reuters rapporte qu'une carte d'électeur portant la photo de la chanteuse américaine circule par mail depuis quelques jours, et qu'elle a même été affichée dans un bar de Kaboul. Selon le site Afpax, qui avait sorti cette affaire en juin dernier, ce document avait été acheté par un habitant de Kandahar pour montrer à quel point il sera facile de frauder lors des scrutins.

Afpax affirme qu'il ne s'agit pas d'un photomontage : la carte d'électeur de Britney Spears est même parfaitement valide car elle a été établie, comme des milliers d'autres, par des employés des services électoraux. Sur ce document, la chanteuse s'appelle "Jamila", qui veut dire " belle" en pachtoune. Ces documents seraient produits en masse et coûteraient moins de 1 euro dans les grandes villes. L'exemple de la fausse carte d'électeur de Britney Spears semble montrer que les officiels qui fabriquent les faux ne sont pas très regardant sur la crédibilité des documents qu'ils vendent. Dans un pays où la quasi-totalité des femmes sont voilées, une carte d'électeur portant la photo d'une blonde à la peau claire aurait pu apparaître suspicieuse... La question des fausses cartes d'électeur a été relancée par l'inscription récente, dans certaines provinces, de nombreuses femmes sur les listes électorales. Un soudain engouement pour le scrutin qui semble étonnant dans un pays où les femmes se rendent habituellement peu aux urnes.