Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

L'affaire de la "femme noire en colère" envenime le débat sur la réforme de santé d'Obama

6 mn

Le débat sur le programme de santé de Barack Obama a dérapé cette semaine aux Etats-Unis, après deux rencontres chaotiques entre les citoyens et des représentants du gouvernement. La diffusion sur les chaînes de télévision des images d'une Afro-Américaine en colère escortée par la police vers la sortie d'une salle de meeting a déclenché un vif débat en ligne. Un blogueur, qui a filmé cette même scène d'un autre angle, donne une toute autre version de l'événement que celle proposée par les médias.

Publicité

Le débat sur le programme de santé de Barack Obama a dérapé cette semaine aux Etats-Unis, après deux rencontres chaotiques entre les citoyens et des représentants du gouvernement. La diffusion sur les chaînes de télévision des images d'une Afro-Américaine en colère escortée par la police vers la sortie d'une salle de meeting a déclenché un vif débat en ligne. Un blogueur, qui a filmé cette même scène d'un autre angle, donne une toute autre version de l'événement que celle proposée par les médias.

Projet phare de Barack Obama, la réforme du système de santé américain divise le pays. D'un côté, les hyper-enthousiastes et, de l'autre, les antis qui ne veulent pas en entendre parler. Plusieurs réunions de quartier ont été organisées afin que chacun puisse exposer son point de vue, mais il semblerait que ces rencontres avec les élus n'aient fait qu'empirer la situation. Plusieurs sénateurs se sont retrouvés face à des manifestants en colère qui invoquaient le châtiment de Dieu

L'un des protestataires est arrivé avec un pistolet attaché à la jambe et une affiche sur laquelle était écrit "Il est temps d'arroser l'arbre de la liberté", une citation de Thomas Jefferson utilisée dans les milieux suprématistes blancs. 

Des hordes de manifestants ont essayé de rentrer dans les salles de réunion, mais beaucoup d'entre eux, faute de places, ont passé le meeting à exprimer leur colère à l'entrée, agitant les désormais célèbres affiches du "Joker" Obama et déclarant qu'ils préféraient mourir plutôt que de voir le "djihad marxiste" se mettre en marche.

Au même moment, les plus convaincus par la réforme racontaient la terrible histoire d'une de leur connaissance victime du système actuel. L'une de ces supporteurs, la "femme noire en colère", fait actuellement l'objet d'une vive polémique après la diffusion de cette vidéo sur CNN. Sur ces images, on la voit escortée vers la sortie pendant le meeting de la sénatrice démocrate Claire McCaskill, organisé dans le Missouri, lundi dernier.

"Pour eux, qu'une Afro-Américaine arrive en retard avec une affiche sous le bras était insuportable"

Un autre blogueur, Michael Bersin, lui aussi témoin de la scène, a confirmé la version de Peter en postant ces photos. 

L'affiche exposée devant l'entrée.

La femme expulsée par la police.

Après l'événement, des affiches sont restées dans la salle "Ne me marche pas dessus" [affiche des détracteurs du programme de santé].

La femme, après le meeting, avec le poster de Rosa Parks.

Lire le récit de l'événement ici.

Voici la seule et unique vidéo qui montre ce qui s'est réellement passé cet après-midi. Les médias ont montré cette femme en train de se faire escorter hors de la salle par la police. Mais la réalité, c'est que cette femme est entrée avec une affiche collée sur le buste, des gens l'ont huée et lui ont crié dessus. La femme a fini par rouler l'affiche et l'a posée devant elle. Un photographe s'approche pour voir ce qu'il y a sur le poster. La femme commence à le dérouler. C'est à ce moment-là qu'un homme descend des gradins et le leur arrache des mains. Alors qu'elle se lève pour essayer de le récupérer, la sécurité intervient et escorte la femme vers la sortie. Sur l'affiche, il ne s'agissait ni d'Obama ni d'une quelconque promotion du programme de santé, mais d'un portrait de Rosa Parks [la célèbre militante antiracisme afro-américaine, ndlr]

Il s'agit bien ici de racisme car personne n'a rien dit aux trois participants qui brandissaient des affiches "Ne me marche pas dessus" [voir image ci-dessous].  Aucun doute que les personnes qui défendent la réforme de santé sont implicitement victimes de racisme. Ils essaient de minimiser les choses mais le fait d'avoir un président noir leur pose plus de problèmes que le système de santé. C'est pour cette raison que, au moment-même où j'ai vu ces quatre femmes entrer avec des posters de Rosa Parks, j'ai su qu'il y aurait un problème.

Le pire c'est que malgré les huit caméras de télévision présentes dans la salle, les chaînes ont choisi de ne diffuser qu'une partie de l'incident, l'histoire d'un stéréotype bien connu dans les médias américains, la 'femme noire en colère'. CNN a corrigé sa version après avoir vu ma vidéo, mais je ne crois pas que les autres chaînes en aient fait autant."

"Le fait d'avoir un président noir leur pose plus de problèmes que le système de santé"

Mercredi, le blogueur Peter Glickert a posté cette vidéo de la scène filmée d’un autre angle. On y découvre ce qui a déclenché l’expulsion de la jeune femme. Voici la vidéo et le commentaire du blogueur.

Les images diffusées sur CNN

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.