Afrique du Sud

Vuvuzela : la trompette de la discorde

Durant l'intersaison, les amoureux de foot ont trouvé un autre sujet de dispute : le vuvuzela. Certains ne supportent pas le son strident que produit cette corne d'environ un mètre de long, très populaire auprès des fans sud-africains, et voudraient l'interdire des stades de la Coupe du monde 2010. Le match entre les pro et les anti-vuvuzela s'annonce explosif.

Publicité

Photo postée sur Flickr par El Argentinito.

Durant l'intersaison, les amoureux de foot ont trouvé un autre sujet de dispute : le vuvuzela. Certains ne supportent pas le son strident que produit cette corne d'environ un mètre de long, très populaire auprès des fans sud-africains,et voudraient l'interdire des stades de la Coupe du monde 2010. D'autres estiment que le son peut être très harmonieux. Le match entre les pro et les anti-vuvuzela, s'annonce explosif.

Le sujet peut sembler anecdotique, mais les plus grandes instances du football ont dû se prononcer sur le problème. Le patron de la FIFA en personne, Sebb Blater, a choisi son camp. Il s'est engagé à souffler dans une vuvuzela pour afficher son soutien à l'instrument préfére des fans des bafanas bafanas.

Les grands médias se sont aussi emparés de l'affaire, le respecté journal anglais The Guardian a ainsi publié un article pour demander l'interdiction de l'instrument dans les stades.

La révolte s'organise aussi sur Internet - notamment sur Facebook, où des centaines de groupes pro et anti-Vuvuzela ont vu le jour sur le réseau social. L'un des groupes anti-vuvuzela demande même à ses membres d'écrire à la FIFA pour en demander l'interdiction.

Un site a été créé pour tenter de départager les deux camps. A l'heure où nous écrivons ce billet, les pro-vuvuzela l'emportent haut la main.

 

Démonstration de Vuvuzela par un supporter sud-africain. Posté sur Youtube par Sebafsud.

La guerre du vuvuzela sur le Web

 

Photo issue du groupe Facebook "Fuck Spain Vuvuzuelas stays petition". Le groupe s'est monté suite aux déclarations de Xabi Alonso, un joueur de l'equipe espagnole, qui a demandé à la FIFA d'interdire le vuvuzela dans les stades.

 

On peut acheter ce t-shirt sur ce site

"Les vuvuzelas, pire que Tommy Smyth" (le commentateur de football le plus connu des États-Unis)

 

Capture d'écran du site "How long can you blow me?"  

Combien de temps tiendrez-vous ?

"Je n'achèterai jamais de vuvuzela, ou peut-être juste pour verser de la bière dedans"

Lee Smith est un Sud-africain qui possède une entreprise de logiciels à Johannesburg.

J'ai créé le groupe "Interdisez le vuvuzela" il y a environ trois ans. Je ne me doutais pas qu'il attirerait autant de monde.

Je suis né et j'ai grandi dans ce pays, je peux affirmer que même au sein de la population sud-africaine on est divisés : c'est du 50-50 environ.

C'est tout simplement trop bruyant. Je n'achèterai jamais de vuvuzela, ou peut-être pour juste verser de la bière dedans.

Il n'y a rien de raciste là-dessous. Certains prétendent que les Blancs européens veulent l'interdire, parce qu'ils sont racistes envers les Noirs sud-africains. C'est archi faux. La plupart de mes amis noirs ne supportent pas non plus le vuvuzela.

J'ai des billets pour quatre matches de la Coupe du Monde. Je suis certain qu'il va y en avoir plein dans le stade. Je vais essayer de ne pas faire d'histoire, sauf si quelqu'un m'en joue dans l'oreille."