Accéder au contenu principal
FRANCE - GÉORGIE

"Prends garde à tes fesses, chasseur", polémique autour d’un jeu "homophobe"

3 mn

Un jeu vidéo mis en ligne sur un choque les militants anti-homophobie. Créé par un Français, il est interdit dans l’Hexagone. Lire la suite...

Publicité

Un jeu vidéo mis en ligne sur un site géorgien choque les militants anti-homophobie. Créé par un Français, il est interdit dans l’Hexagone.

Le jeu (disponible ici) consiste à jouer le rôle d'un chasseur dans la brousse. Celui-ci est attaqué par des "sauvages" nus qui, s’il ne tire pas assez vite, lui font subir les pires outrages...

Le jeu a d’abord été repéré par le blog Gay Caucasus, puis par Gay Armenia. Le blogueur arménien, cité par Global Voices, se dit "totalement dégouté". Il trouve particulièrement choquant que ce soit un site géorgien qui publie cette animation, "des gens tellement tournés vers la religion" qui utilisent  "la Bible et le patriarche pour justifier leur homophobie".

"Au sein même de la communauté gay, tous n’étaient pas d’accord pour faire interdire le jeu"

Jean Christophe Calvet est le responsable du site Uzinagaz, qui a lancé le jeu.

Nous avons lancé "Prends garde à tes fesses, chasseur" il y a longtemps [en 2002, NDLR] et il a très bien marché. Ce n’est que plusieurs années après sa sortie que nous avons été poursuivis en justice par une association qui milite pour les droits des homosexuels. Nous avons donc retiré le jeu l’an dernier. Il n’est plus disponible sur des sites basés en France, mais il est impossible de le faire retirer de tous les sites étrangers.

J’avoue que, au départ, nous n’avons vraiment pas compris pourquoi cette association nous attaquait. Le créateur du jeu, Stéphane Aguie, voulait se moquer des chasseurs et des 'beaufs' en général. Rien à voir avec les homosexuels.

Nos jeux ne sont pas politiquement corrects. Ils sont destinés à des jeunes (12-18 ans) et c’est vrai que c’est un humour potache. Je comprends maintenant que celui-ci ait pu choquer, mais je pense qu’il faut pouvoir faire ce genre de blague, au nom de la liberté d’expression. D’ailleurs, au sein même de la communauté gay, tout le monde n’était pas d’accord pour faire interdire "Prends garde à tes fesses, chasseur".

Ce n’est pas le premier jeu pour lequel nous sommes attaqués. Jean-Marie Le Pen nous a poursuivis en justice pour un jeu où les internautes pouvaient lui lancer des haches. Ce jeu existe pourtant pour d’autres personnalités - sauf que dans son cas, le viseur est une croix gammée... Nous avons également été très critiqués par les Américains pour notre jeu "New York Defender", sorti en 2001, dont le but était de protéger les tours jumelles contre des avions."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.