L'un de nos lecteurs nous envoie son coup de gueule contre Facebook, un site sur lequel nous dévoilons, selon lui, bien trop d'informations sur notre vie privée.

Sacha Dratwa, un Belge résidant en Israël, est spécialiste des réseaux sociaux sur Internet.

Facebook est en fait une énorme avenue sur laquelle chaque utilisateur ouvre une boutique avec une vitrine sur sa vie privée. Nous proposons gratuitement à la direction de Facebook notre ADN comportemental, créé à partir de toutes les informations que nous publions sur sa plate-forme : nos centres d'intérêts, occupations, hobbies, musiques, livres et films préférés, nos photos, vidéos, notre situation familiale, nos relations sociales, nos idées politiques, notre style vestimentaire... De fait, Facebook connaît TOUT sur chacun de ses utilisateurs. À cette entreprise, il ne reste plus qu'à vendre notre profil, tel que nous l'avons nous-mêmes créé, à des sociétés qui se feront un plaisir de nous analyser et de nous surveiller pour créer des publicités encore plus efficaces, car personnalisées.

Nous n'avons plus de vie privée, nous en sommes arrivés à un stade où notre patron peut savoir exactement ce que nous faisons chez nous ; où nos enfants peuvent suivre notre vie d'adulte ; où nos collègues nous espionnent ; où les publicitaires connaissent chacune de nos faiblesses, chacune de nos envies. Nous perdons notre liberté et la possibilité de faire ce que l'on veut sans que personne ne le sache. À travers Facebook, nous alimentons sans le savoir des sociétés qui observent tout ce que nous faisons pour mieux nous manipuler.

En tant qu'utilisateur de Facebook, je me demande si ce site est réellement un réseau social. N'est-ce pas, plutôt, l'une des plus grandes bases de données mondiales sur les hommes ?"