En vous baladant à Mexico, vous tomberez peut-être sur Michael Jackson. Pas de panique, la star n'est pas ressortie de sa tombe, vous venez de rencontrer Victor Jackson, son sosie depuis 30 ans.

Le commentaire de Victor Jackson, artiste à Mexico.

Je n'ai pas arrêté de pleurer depuis l'annonce de sa mort. Je ne sors plus et je ne vois plus personne. La douleur d'un fan est différente de celle de quelqu'un qui, comme moi, vit dans la peau de Michael Jackson depuis 30 ans.

J'ai adopté ce rôle en 1979 après la sortie de l'album 'Off The Wall'. Car dans les boîtes de nuit, les gens, notamment les Américains, n'arrêtaient pas de me dire que je lui ressemblais beaucoup. Avec 'Thriller', j'ai réalisé ce qu'allait être le phénomène Michael Jackson. J'ai été fasciné par sa façon de s'habiller (gants blancs, chapeau, etc.) et sa façon de bouger. J'ai appris à faire le moonwalk et j'ai dédié ma vie à être son sosie. Depuis, chaque fois que Michael sort une nouvelle danse, je m'entraîne pour l'apprendre. Je pratique trois à quatre heures par jour.

J'ai eu la chance de le rencontrer, lorsque je travaillais pour son label de musique. Ils cherchaient un sosie et j'ai été choisi. J'ai voyagé partout dans le monde pour promouvoir ses albums : je suis passé à la télé, à la radio, dans des centres commerciaux et des boîtes de nuit. Lorsqu'il est venu à Mexico, il m'a invité à une réception privée au Hard Rock Café. Cela a été la plus belle expérience de ma vie. Pour moi, Michael Jackson sera toujours en vie.

Ce billet a été réalisé avec la collaboration de notre Observateur au Mexique Gabriel Infante.