ISRAËL

Des juifs américains saouls se déchaînent contre Obama

La veille du discours du président américain Barack Obama adressé au monde arabe, une vidéo tournée à Jérusalem montre un groupe de jeunes juifs américains qui, sous l’emprise de l’alcool, déversent un flot de haine raciste sur le président. Lire la suite et voir la vidéo...

Publicité

La veille du discours du président américain Barack Obama adressé au monde arabe, une vidéo tournée à Jérusalem montre un groupe de jeunes juifs américains qui, sous l’emprise de l’alcool, déversent un flot de haine sur le président. Ils n’apprécient pas ce qu’ils ressentent comme une trahison d’Israël, et le font savoir avec menaces et injures racistes.

La vidéo, visionnée plus de 360 000 fois sur Youtube, a provoqué un tollé sur le Web israélien. Elle a même suscité une réaction indignée du rappeur américain 50 Cent.

De nombreuses personnes se sont élevées contre ce qu’elles perçoivent comme étant une représentation erronée et caricaturale de la jeunesse juive. Selon elles, un petit groupe de jeunes ivres morts ne représente en rien l’opinion des Israéliens, ni même celle des Américains en Israël. D’autres estiment que les propos crus de cette jeunesse reflètent bien les propos d’une minorité croissante de juifs à travers le monde. L’un des réalisateurs de la vidéo nous livre son point de vue, ainsi que l’une de ses critiques.  

Suite des mini-reportages de Dana et Blumenthal: des Israéliens pro-Obama

En réponse aux critiques qui leur reprochent d'avoir centré leurs interviews sur une minorité de jeunes radicaux, Joseph Dana et Max Blumenthal ont réalisé une suite où ils interrogent des Israéliens qui manifestent à l'occasion de l'anniversaire de la Guerre des Six Jours. Le son de cloche est tout autre.

"Paroles de haine à Jérusalem" : vidéo réalisée par les journalistes Max Blumenthal et Joseph Dana

Joseph Dana est un journaliste israélien et le coréalisateur de la vidéo "Paroles de haine à Jérusalem la veille du discours d’Obama au Caire".

Max et moi sommes sortis dans les rues de Jérusalem à 22 heures un mercredi soir, pour sonder l’opinion des jeunes Israéliens sur le discours qu’Obama était sur le point d’effectuer au Caire. Comme c’est souvent le cas, les rues du centre ville étaient remplies de juifs américains dont la plupart ont la citoyenneté israélienne. Nous avons posé aux gens une question très simple : 'Que pensez-vous d’Obama et Israël ?'

Nous avons été choqués par la teneur des réponses. Je pense que ces propos trahissent un racisme à peine voilé qui sommeille dans une minorité de juifs en Israël. La majorité des Israéliens sont des progressistes qui désirent la paix, mais il y a des éléments d’extrémisme et de haine au sein de notre société que nous devons régler. Notre objectif était de mettre à jour cette rhétorique extrémiste pour susciter un débat et encourager nos dirigeants à régler le problème."

Réponse vidéo : "Les vrais Israéliens sont plus modérés"

Lahav Harkov, étudiante israélienne, a posté en ligne une réponse vidéo au mini-reportage de Dana et Blumenthal.

C’est simplement absurde de filmer des Américains en Israël, dont la plupart ont l’air de jeunes oisifs en année sabbatique, et prétendre qu’ils représentent l’opinion de la jeunesse israélienne. Je ne pense même pas que cette vidéo reflète l’opinion de la plupart des jeunes Américains en Israël. L’alcool rend souvent les gens plus agressifs et belligérants, ce dont Blumenthal et Dana ne tiennent pas compte.

Israël a un gros problème d’image que cette vidéo ne fait qu’aggraver. Je n’ai aucun problème à ce que l’on critique les Israéliens, mais seulement quand c’est justifié. Il faut garder à l’esprit qu’Israël, ce n’est pas l’Iran, donc que même les minorités extrémistes peuvent rendre publique leur opinion sans craindre des représailles.

Dans ma réponse vidéo, je demande à des étudiants de mon université ce qu'ils ont pensé du discours d’Obama au Caire. Pas un seul n’a tenu des propos racistes ou agressifs. Ce qui ressort, c’est que les avis sont divers et variés : certains ont beaucoup apprécié, d’autres moins. Israël est une société complexe et les jeunes Israéliens sont capables de se forger une opinion riche et argumentée."