République démocratique du Congo

Les marchés de nuit, rendez-vous des débrouillards

Publicité

A Lubumbashi, deuxième ville de République Démocratique du Congo, les habitants sont de plus en plus nombreux à se retrouver aux marchés de nuits. Les vendeurs viennent, à la tombée de la nuit, solder les denrées périssables qu'ils n'ont pas réussi à vendre dans la journée et les populations les moins fortunées peuvent profiter de ces soldes quotidiennes.

Maman Bijou est vendeuse dans un petit marché sur la chaussée de Kasenga à Lubumbashi.

 Un seul doigt ne peut pas ramasser une aiguille. Ce que mon mari touche à la fin du mois, n'est pas suffisant. Je n'ai pas d'autre choix que de me débrouiller pour nourrir le foyer."

Élie Mbayo est client des marchés de nuit.

 Il faut encourager ces marchés. Ils sauvent vraiment la vie des familles pauvres. J'y vais tous les jours quand sors de mon petit boulot, après 20h."

"Chacun y trouve son compte"

L'auteur de ces photos, "Le Katangais", est journaliste pour la Radio et Télévision Oasis dans la province du Katanga.

Je voulais transmettre l'ambiance créée sur ces marchés par les vendeuses. Elles s'installent vers 19h sur les principales artères de la ville, sous des lampadaires. Elles crient, chantent et dansent pour attirer les clients.

Chacun y trouve son compte. Les prix aux marchés de nuit sont souvent divisés par deux. Ces marchés mettent en lumière la capacité des Congolais à se débrouiller avec les moyens du bord pour survivre. Mais des fois je me demande si cette débrouillardise est-elle un élément positif ou un obstacle à un développement plus formel ?"

Marché de nuit à Lubumbashi

Photos par "Le Katangais"