CINÉMA

Des superproductions... faites à la maison

"Le Seigneur des anneaux", "Batman" et "Matrix" se sont avérés être tous les trois d'immenses succès. Ils sont si populaires que des fans n'ont pas hésité à s'en inspirer pour tourner leur propre film ou parodie. Certains fanfilms sont réalisés de façon très professionnelle, et les jeunes réalisteurs ne rêvent que d'une chose : obtenir leur ticket pour Hollywood. Lire la suite...

Publicité

Image du film "The Hunt for Gollum", un "fanfilm" gratuit inspiré de la trilogie du "Seigneur des Anneaux".

"Le Seigneur des Anneaux", "Batman" et "Matrix" se sont avérés être tous les trois d'immenses succès. Ils sont si populaires que des fans n'ont pas hésité à s'en inspirer pour tourner leur propre film ou parodie. Certains fanfilms sont réalisés de façon très professionnelle, et les jeunes réalisteurs ne rêvent que d'une chose : obtenir leur ticket pour Hollywood.

En 2003 est apparu un des premiers fanfilms à récolter un réel succès. Intitulé "Matrix XP", cette parodie réalisée par un duo de réalisateurs allemands a été téléchargée plus de 16 millions de fois depuis sa mise à disposition, et ce bien avant l'ère YouTube.

Les deux Français Julien Mokrani et Samuel Bodin ont réalisé "Ashes to Ashes", un court métrage très sombre inspiré de l'univers de "Batman". Grâce à leur projet, ils ont réussi à capter l'attention d'un réalisateur hollywoodien. Avec son aide, ils ont réussi à signer leur premier long métrage au Festival de Cannes et se préparent à attaquer le marché américain.

"The Hunt for Gollum" est sans doute le projet le plus professionnel à ce jour. Ce film de 40 minutes, réalisé par une équipe bénévole de 150 personnes, est d'une qualité incroyable quand on sait qu'il n'a coûté "que" 3 500 euros.

"'Ashes to Ashes' a été notre carte de visite"

Bande-annonce de "Ashes to Ashes", un fanfilm sur Batman.

Julien Mokrani et Samuel Bodin sont deux réalisateurs français auteurs de "Ashes to Ashes", un film très sombre dans l'univers de Batman. Le film de 15 minutes sera disponible en ligne à partir du 30 mai.

Tout a commencé un été quand Samuel et moi nous sommes retrouvés sur un tournage annulé. Comme tout le monde était disponible, on a décidé de tourner un 'Batman' sur fond vert alors qu'on n'avait jamais essayé avant !

On a mis deux ans à faire le film. On était obligé de travailler sur d'autres projets en parallèle pour payer notre loyer, mais dès qu'on avait un moment on se remettait sur 'Ashes to Ashes'. En tout, on a dépensé dans les 10 000 euros et une cinquantaine de personnes a bossé sur le projet. On ne voulait pas refaire un 'Batman' comme le film mais reproduire un univers BD au cinéma. Nos inspirations, c'était plutôt 'Othello' de Shakespeare et 'Sin City' de Frank Miller.

On a envoyé une copie de notre film à Louis Leterrier (le réalisteur de "Danny the Dog" et de "L'incroyable Hulk", ndlr) et il a voulu nous rencontrer tout de suite. Il nous aide à nous préparer pour faire des démarches aux États-Unis.

'Ashes to Ashes' a été notre carte de visite. Là, on revient du Festival de Cannes où on a signé un long métrage, et un autre est en cours de négociation."

"Les effets spéciaux de 'Matrix' nous ont inspirés à faire notre film"

Les frères Ricke ont réalisé "Matrix-XP", une petite parodie de la superproduction hollywoodienne. Mis sur Internet en 2003, le film a eu tellement de succès que les frères Wachowski, les réalisateurs du "Matrix" original, l'ont vu et aimé. Axel Ricke dirige aujourd'hui sa société de production, Ricke Bros, et travaille sur de nouveaux projets.

L'original doit être suffisamment bon et la communauté de fans suffisamment nombreuse pour que film vaille la peine d'être revisité. Ce sont ces éléments qui vont déterminer la qualité des différents fanfilms. On a fait 'Matrix XP' avec 2 000 euros et 20 personnes, et quasimment tout l'argent a servi à acheter les manteaux en cuir et payer nos repas.

Ce sont les effets spéciaux de 'Matrix' qui nous ont inspiré à faire notre film. Avec mon frère Henning, on a commencé à chercher à les reproduire. On a écrit une série de gags, mais c'était pas assez pour faire un court métrage, alors on a décidé de faire une bande-annonce.

On a vraiment eu de la chance avec le timing, parce qu'au moment où on a mis 'Matrix XP' en ligne, le second film officiel venait d'être annoncé mais aucune info ne filtrait des studios. Les fans cherchaient désespérément quelque chose à se mettre sous la dent et c'est comme ça que 'Matrix XP' a fait du buzz. Notre fournisseur d'accès à Internet nous a d'ailleurs viré au bout de deux semaines parce que le nombre de demandes faisait planter leurs serveurs ! On a arrêté de compter en 2004 mais à l'époque déjà plus de 16 millions de personnes avaient téléchargé notre film.

Les gens de la division allemande de Warner Bros ont fini par nous contacter mais ils ne nous ont pas menacés. Ils nous ont juste demandé d'arrêter de vendre des T-shirts et des tapis de souris à l'effigie de 'Matrix XP', et ils nous ont dit qu'ils devaient contacter leur siège aux États-Unis. On n'a plus jamais entendu parler d'eux. Un peu plus tard, on a reçu un coup de fil de la société des frères Wachowski pour nous dire qu'ils avaient vu et aimé notre film. On espérait secrètement avoir des places pour la première de 'Matrix Reloaded' à Los Angeles mais ça ne s'est pas fait."

"On a enfreint toutes les règles"

The Hunt For Gollum (HD version).

Chris Bouchard a réalisé "The Hunt for Gollum", un hommage de 40 minutes à la trilogie de Peter Jackson "Le Seigneur des Anneaux". Avec un budget de seulement 3 500 euros et l'aide de nombreux amis, il a réussi à tourner un film dont la qualité égale presque celle de l'original.

Faire un film, c'est savoir enchaîner les défis. Pour réaliser 'The Hunt for Gollum', on a enfreint presque toutes les règles. Tout le monde était bénévole et c'est comme ça qu'on y est arrivé. L'argent a surtout servi à payer les costumes et le maquillage. Un ami à moi tournait un autre fanfilm sur 'Le Seigneur des Anneaux' en même temps, alors on leur a emprunté du matériel et on leur a donné nos costumes.

On tournait pendant les week-ends et on a mis trois ans à faire le film. L'univers du 'Seigneur des Anneaux' est tellement inspirant, on s'est vraiment marré en faisant notre film ! Mais c'était aussi une super expérience pour les 150 personnes qui ont particpé au tournage. On rêve tous de travailler un jour pour l'industrie cinématographique et de se faire payer.

On n'a pas eu de soucis légaux mais la 'Tolkien Enterprises', qui gèrent tous les droits d'auteur de la licence, nous a contacté un jour. Ils ont été très sympas mais très clairs : on n'a pas le droit de faire le moindre profit, le moindre merchandising avec notre film et la vidéo doit être disponible en streaming uniquement.

On attend que les gens critiquent notre film. Et on cherche aussi des partenaires pour financer un long métrage qu'on voudrait tourner près de Marseille l'an prochain."