ITALIE

Plus Berlusconi est traité de macho, plus il gagne les élections

On pourrait penser que se faire quitter par sa femme, à quelques semaines des élections européennes, place Sivlio Berlusconi dans une situation délicate. Notre Observateur italien, Alberto Celani, pense au contraire que toutes les attaques ne font que renforcer son image de leader "sympathique" et "viril". Lire la suite...

Publicité

On pourrait penser que se faire quitter par sa femme, à quelques semaines des élections européennes, place Sivlio Berlusconi dans une situation délicate. Notre Observateur italien, Alberto Celani, pense au contraire que toutes les attaques ne font que renforcer son image de leader "sympathique" et "viril".

La une du magazine people "Oggi" : "Le harem de Berlusconi". Photos de la villa du Premier ministre prises avec au téléobjectif. Ce dernier a attaqué le journal en justice et rétorqué qu'il était avec des "amies".

Veronica Lario n'avait pas apprécié la décision de son mari de présenter de jolies filles sans expérience politique sur les listes de son parti aux élections européennes. Mais elle avait, encore une fois, avalé la pilule. C'est l'apparition de Silvio Berlusconi à la fête d'anniversaire d'une jolie Napolitaine de 18 ans qui a fait jeter l'éponge à la première dame italienne, qui vient de déclarer publiquement qu'elle demandait le divorce. Le "Cavaliere", peu galant, s'est quant à lui empressé de demander des excuses à sa femme, ajoutant que "c'est la troisième fois" qu'elle lui "fait le coup en pleine campagne électorale".

Le mariage selon "il Cavaliere"

Posté sur Flickr par Roberto Rizzato.

Une des "soubrettes" de Berlusconi

Sivlio Berlusconi voulait ajouter de nombreuses jolies filles à la liste des candidats aux élections européennes de son parti (le Parti du peuple de la liberté). Il s'est finalement ravisé et n'a sélectionné que trois de ces "soubrettes" ("veline"), comme les appellent les Italiens.

Lara Comi, que l'on voit sur cette vidéo, est l'une des trois filles "ordinaires" recrutées par le "Cavaliere". Ces images font le tour du Web italien. Les internautes se moquent de l'amateurisme de cette candidate, totalement inconnue, et de sa tentative désespérée pour affirmer sa crédibilité électorale.

Posté sur YouTube par matteocribiu.

Lara Comi avait mis cette vidéo en ligne il y a un an, au moment des élections parlementaires.

La future candidate s'y présente aux électeurs à la façon d'un entretien d'embauche. Elle explique qu'elle est "zodiaque", lit Joyce et adore "Adel Smith" (Adam Smith ?).

"Pour beaucoup d'Italiens, ses infidélités font de lui un 'figo'"

Alberto Celani, 31 ans, est l'un de nos Observateurs à Milan.

Je me demande si toute cette histoire autour de son divorce n'est pas orchestrée par Berlusconi lui-même. Il ne laisse rien au hasard et il sait que lorsque les journaux parlent de sa vie privée, c'est bon pour sa popularité. Pour beaucoup d'Italiens, ses infidélités font de lui un 'figo', un homme à femmes sympathique et viril. Ils admirent davantage son style que celui d'un Prodi, par exemple, dont la femme est plus vieille et moins belle. Les gens se disent ‘Prodi ne pourrait pas avoir les femmes qu'a Berlusconi'."