Photo postée sur Flickr par Eduardo Mlawer

Alors que les premiers cas de grippe porcine sont confirmés en Europe et que les Etats-Unis ont connu leur premier mort, tout le monde s'interroge sur les moyens de se protéger du virus. Les masques, que l'on voit dans tous les reportages sur la maladie, sont-ils réellement efficaces ? Pas vraiment, selon les spécialistes...

Tous masqués à Mexico

Photos postées sur Flickr par Eduardo Mlawer

"Ces masques font maintenant l'objet d'un petit business à Mexico"

Alfonso Salgado est chercheur spécialisé dans les maladies auto-immunes à l'Institut national sur les maladies respiratoires de Mexico, l'hôpital où ont été soignées les premières victimes de la grippe porcine.

Les masques ne sont pas très efficaces. Car la maladie s'attrape surtout au contact : par exemple, si vous touchez un objet qui porte le virus et que vous portez ensuite vos mains au visage, aux yeux ou à la bouche. Les masques peuvent éviter que les gens se touchent le visage, et éventuellement que quelqu'un qui a la grippe ne contamine les autres en toussant, mais c'est à peu près tout. Personnellement, je n'en porte pas, mais je me lave les mains dès que je le peux.

Le gouvernement distribue des masques. En revenant en voiture à Mexico, on m'en a donné un à l'une des portes de la ville. Les autorités disent que "ça ne peut pas faire de mal". Du coup, je dirais qu'une personne sur deux en porte en ville, et que quasiment tous les passagers des transports en commun en ont un.

Ces masques font maintenant l'objet d'un petit business à Mexico. Des gens vont acheter tous les stocks des pharmacies, à 2 pesos pièce (11 centimes d'euro) et les revendent ensuite cinq à dix fois plus cher."

"Les virus peuvent passer au travers"

Maggie Koerth-Baker est journaliste scientifique. Elle twitte sur l'évolution du virus.

Les "masques de chirurgien" peuvent aider, mais jusqu'à un certain point. Les virus peuvent passer au travers. Il faut de préférence utiliser les modèles N-95  ou N-99, disponibles en pharmacie. Mais ceux-là ne sont pas non plus infaillibles.

Le virus peut vivre jusqu'à deux heures hors du corps humain. Il peut se trouver sur tout objet qu'une personne infectée a touché après avoir éternué. Les bureaux, poignées de porte, ordinateurs, etc. Le meilleur moyen de prévenir la contamination est de se laver les mains et de les garder éloignées des yeux et du visage. (Si vous avez une grippe, restez à distance des personnes qui vous entourent.)

En ce qui concerne les médicaments antiviraux comme le Tamiflu, ils marchent, théoriquement, quand ils sont utilisés de manière préventive. Mais selon Christine Layton, spécialiste des politiques de santé public qui travaille avec l'Institut de recherche internationale de Caroline du Nord, le recours à ces antiviraux de manière préventive est une TRÈS mauvaise idée :

'La grippe (comme d'autres virus) peut s'adapter et devenir résistant aux médicaments antiviraux. Et quand cela arrive, les médicaments ne sont plus du tout efficaces. Le meilleur moyen d'empêcher l'adaptation des virus (ou des bactéries) est donc d'utiliser les médicaments antiviraux (ou antibiotiques) seulement une fois qu'une personne est infectée par le virus. Dans ce cas, on est sûr que le virus réagira au traitement.'"