TRAVAILLEURS ETRANGERS

Pas de travail, pas de visa

Même en temps normal, obtenir un visa de travail en France n’est pas chose aisée. Avec la crise économique, c’est presque devenu mission impossible, rendant la vie des étrangers résidant en France encore plus difficile.

Publicité

Même en temps normal, obtenir un visa de travail en France n’est pas chose aisée. Avec la crise économique, c’est presque devenu mission impossible, rendant la vie des étrangers résidant en France encore plus difficile. Gloria A., une jeune graphiste américaine de 27 ans, doit trouver un emploi très rapidement afin de renouveler son permis de séjour en France.

Gloria A. est arrivée en France en janvier 2008, pour travailler comme graphiste dans une petite société d'édition basée à Paris.

Ils étaient sensés me proposer un CDI (un contrat à durée indéterminée), ce qui m'aurait permis d'obtenir un visa de travail de trois ans.

Mais l'entreprise a été affectée par la crise économique et a été obligée de mettre fin à l'édition de certains magazines. J'ai été licenciée parce que la société n'avait plus les moyens de me garder.

Je n'ai plus d'emploi et j'ai vraiment peur de perdre ma Carte de séjour. J'ai trois mois pour retrouver du travail et pouvoir renouveler mon visa.

Pour le moment, je touche les allocations chômage et je travaille au noir dans un bar à Paris.Ce bar vient de me proposer de travailler à plein temps pour m'aider à prolonger mon visa.

Comme il se trouve à côté d'une auberge de jeunesse et qu'en plus de bien me débrouiller en français, je parle couramment anglais et espagnol, je représente un bon atout.

Mais ça ne suffira pas forcément : le gouvernement français pourrait rejeter ma demande de visa s'il estime qu'un Français pourrait travailler à ma place.

Pour garder ma carte de séjour, il faut que je trouve un boulot, c'est tout !

L'autre option serait de me pacser (conclure une union civile) avec une amie très proche, ici à Paris.Sinon, je m'inscrirai peut-être à l'université pour améliorer mon français. Ca m'offrira davantage d'opportunités pour poursuivre une carrière à l'étranger. "