Les médias, notamment américains, ont largement insisté sur la manière dont les manifestants avaient organisé leur mouvement grâce à Internet (Twitter, Facebook, etc.). Mais la Toile sert aussi aux deux camps à colporter de fausses rumeurs et à échafauder des théories conspirationistes. Voici un exemple d'une possible désinformation sur Twitter.

C'est un internaute qui nous a alerté sur cette photo. Elle avait été publiée par un blog, accompagnée du titre "Conspiration communiste", mais aussi sur des sites d'information moldaves.

Selon ces publications, la photo montrerait que les communistes au pouvoir ont manipulé des manifestants pour que le mouvement dégénère en émeute. Les hommes sur le toit seraient de faux manifestants, escortés par un policier (avec une casquette). Les communistes auraient fait hisser ce drapeau de l'Union européenne en haut du Parlement afin d'exciter la foule et de pouvoir ensuite blâmer l'opposition pour les débordements.

Cette théorie du complot se propage en ce moment sur le Net, notamment sur Twitter. Les internautes y ajoutent de nouvelles fausses informations. Par exemple, certains expliquent que c'est un drapeau de Roumanie qui a été hissé, au-dessus de celui de l'Union européenne. C'est faux, car c'est un drapeau moldave, assez ressemblant. Une affirmation particulièrement sensible dans le contexte actuel, car le président communiste en exercice a accusé la Roumanie d'avoir fomenté ces émeutes. Les internautes sous-entendent donc que le Président aurait lui-même fait accrocher des drapeaux roumains afin de pouvoir ensuite s'en prendre à la Roumanie.

Au final, rien de tout cela ne semble exacte. Un des leaders des manifestantions à qui nous avions déjà parlé mercredi, Oleg Brega, nous a expliqué ce qui s'est selon lui réellement passé. Ce sont de vrais manifestants que l'on voit sur la photo. La police les a laissés accéder au toit, et hisser le drapeau de l'Union européenne, parce qu'ils espéraient que ce geste calmerait les manifestants et mettrait un terme aux émeutes. Ceci explique pourquoi le policier portant une casquette ne cherche pas à se cacher. Pour Oleg, cette photo montre simplement qu'à cet instant, les autorités avaient "capitulées".

Si vous disposez d'informations confirmant ou contredisant la théorie selon laquelle les manifestants étaient manipulés, qui circule en ce moment sur Internet, contactez-nous par le biais des commentaires.