BOLIVIE

Safari en prison

Vous rêviez de voir une prison de l'intérieur? Jusqu'à récemment, c'était possible en Bolivie, où la gigantesque "cárcel" de San Pedro, à La Paz, organisait des visites guidées pour les touristes. Les autorités locales ont réagi jeudi dernier en licenciant le responsable du pénitencier, censé avoir agi de sa propre initiative. Lire la suite...

Publicité

Image : "emmablackburn" sur Flickr.

 

Vous rêviez de voir une prison de l'intérieur? Jusqu'à récemment, c'était possible en Bolivie, où la gigantesque "cárcel" de San Pedro, à La Paz, organisait des visites guidées pour les touristes. Les autorités locales ont réagi jeudi dernier en licenciant le responsable du pénitencier, censé avoir agi de sa propre initiative.

Pour quelques euros de plus, vous pouvez emmener votre appareil photo

Des enfants qui jouent au foot dans la cour. Posté par "chieliek" le 13 janvier 2009.

 

Un guide anglophone et des touristes. Posté par "peterwidman" le 18 février 2009. 

 

Posté par "walrus.as.emoticon". 

 

Posté par "emmablackburn".

Il y a plein de photos de la prison postées par les touristes sur Flickr.

"On peut ouvrir un petit commerce, une salle de billard, ou fabriquer des produits artisanaux"

Wilfredo Jordán est un blogueur de La Paz.

La prison de San Pedro, et son dédale de ruelles, est une ville dans la ville. Chaque prisonnier doit payer pour sa chambre, ou pour sa place en cellule. La plupart des nouveaux venus dorment donc d'abord dans la rue, avant de trouver un petit boulot et de pouvoir s'offrir un toit. On peut ouvrir un petit commerce, une salle de billard, ou fabriquer des produits artisanaux à destination des touristes. La prison de San Pedro est divisée en différentes zones (La posta, etc.), où sont placés les détenus selon leurs moyens financiers. Les plus riches ont des appartements confortables, tandis que les plus pauvres se contentent de 2 m².

Une visite touristique de la prison coûtait 250 bolivianos (26 euros). Les étrangers pouvaient réserver leur tour sur Internet, le circuit était également mentionné dans des guides et on distribuait même des flyers dans les rues de La Paz. Jusqu'à jeudi dernier, les autorités niaient l'existence de ces visites touristiques.

L'info s'est rependue parmi les touristes et une journaliste du 'Guardian' a même fait un article sur le phénomène, en janvier. Mais ce n'est que lorsqu'une télévision locale, Red Uno, a fait un reportage dessus, en mars, que les autorités ont réagi. Car le reportage donnait la preuve de l'existence de ces visites au public bolivien, qui n'en avait jusque-là pas entendu parler. Le directeur de la prison, Luis Cerruto, a été licencié et une enquête serait en cours."

Le reportage télé qui a révélé le circuit touristique

Reportage de la télévision privée bolivienne Red Uno.