Des adolescents espagnols sont parvenus, avec un ballon d'hélium et une simple caméra numérique, à prendre des photos de la Terre... à plus de 30 000 mètres d'altitude.

Les auteurs de l'exploit, réalisé dans le cadre d'un projet scolaire de l'institut IES La Bisbal, en Catalogne, ont entre 18 et 19 ans. Leur ballon d'hélium a coûté 80 euros et l'appareil-photo (voir plus bas) est on ne peut plus standard. Le ballon a atteint une altitude de 30 000 mètres. Une fois tout en haut, il s'est dégonflé et a atterri à une dizaine de kilomètres de son point de départ.

Le "making of"

L'équipe.

 

Les circuits imprimés.

L'appareil-photo.

"Cela nous a coûté environ 1 000 euros"

Gerard Marull, 18 ans, étudiant à l'université UPC de Barcelone, est l'un des jeunes Espagnols qui ont travaillé sur le projet.

Si on compte tous les équipements utilisés pour lancer cette sonde (radio, GPS, capteurs, etc.), cela nous a coûté environ 1 000 euros. Notre objectif était à la fois de récolter des informations sur les conditions atmosphériques et de prendre des photos de la Terre. Nous avons récupéré les données le plus simplement du monde : grâce aux capteurs installés sur le matériel, nous pouvions suivre en temps réel la position du ballon. Lorsqu'il s'est posé, nous nous sommes rendus sur place pour récupérer la caméra. Notre projet a été couvert par plusieurs médias étrangers, mais pour l'instant ça n'a pas débouché sur des propositions de boulot. "

Le vol

Posté sur Flickr par Meteotek08