Mauvaise pub pour la France, cette semaine, dans les médias japonais. La télé nippone raconte comment trois ados venus de l'Hexagone se sont fait pincer pour vols de jeux vidéo dans un magasin spécialisé. Et au Japon, ça ne se fait vraiment pas.

La télévision Fuji News a diffusé cette semaine un reportage sur l'incident. Les trois adolescents, âgés de 16 ans, ont commis 18 vols dans un magasin du quartier d'Akihabara, avant de se faire attraper. Ils auraient profité du manque de vigilance des commerçants japonais, apparemment peu coutumiers de ce genre de pratique, pour dérober 92 jeux vidéo et sept consoles. Ils volaient dans un magasin et revendaient leur butin dans l'établissement d'à côté, qui appartient pourtant au même propriétaire (Sofmap). Interpellés par la police, les trois Français auraient reconnu leur forfait et expliqué à la police qu'ils voulaient se faire de l'argent afin de faire bonne figure auprès de leurs camarades fortunés de l'école internationale.

"S'ils avaient été chinois, personne n'en aurait parlé"

Daniel Pulvermacher est un skateur américain qui vit à Tokyo. Il tient le blog "You Will Soon".

J'ai lu un commentaire à propos de cette affaire sur un site japonais. L'internaute reconnaissait que cette affaire avait pris de l'ampleur uniquement parce que les jeunes étaient français. S'ils avaient été chinois, personne n'en aurait parlé."

"Les Français causent certains problèmes, plus que les autres Européens"

Thomas Bertrand est un Français habitant Kyoto depuis 2003.

Peut-on parler de crédulité des Japonais ou de malhonnêteté de la part de certains jeunes Français ? Au Japon, on peut perdre son portefeuille dans le train et le retrouver avec l'argent qu'il contient. Cela m'est arrivé. Et des histoires de ce genre, cela arrive à de nombreux touristes. Il n'y a pas de vigile devant les boutiques, et ce n'est pas parce que des produits sont posés sur le trottoir, devant un magasin, que les passants se servent. Les vols à l'étalage, il doit y en avoir, par des jeunes ou des personnes âgées qui n'ont pas de bonne retraite pour vivre, mais sûrement beaucoup moins qu'en France. Je ne pense pas que les jeunes Français en particulier aient une mauvaise réputation ici.

Cela dit, les Français causent certains problèmes, plus que les autres Européens. J'ai un voisin japonais qui possède une auberge et m'a dit que les seuls problèmes qu'il a rencontrés étaient dus aux Français. Ils avaient loué une chambre pour deux, mais y dormaient à trois. J'ai aussi d'autres anecdotes à propos des Français. Dans un temple, j'en ai vu un qui refusait d'enlever ses chaussures et qui se disait journaliste, menaçant de dire du mal des Japonais dans un article. Et lors d'un festival, j'ai vu cinq Françaises, la cinquantaine passée, qui ne voulaient pas faire la queue pour prendre le train (2 heures d'attente) et qui sont passées devant tout le monde."

Le reportage de la télé japonaise

Postée sur YouTube par feb99999