ITALIE

"Luca était gay" avant de s'apercevoir de son erreur…

Un chanteur italien, Giuseppe Povia, vient de créer une polémique avec sa chanson, "Lucas était gay", qui raconte le retour vers les femmes d'un homosexuel. Voir le clip et lire la suite...

Publicité

Un chanteur italien, Giuseppe Povia, vient de créer une polémique avec sa chanson, "Lucas était gay", qui raconte le retour vers les femmes d'un homosexuel.

Ces informations nous ont été rapportées par notre Observateur à Milan, Alberto Celani.

Giuseppe Povia  a choisi d'interpréter cette chanson au célèbre festival de Sanremo, un concours, précurseur de l'Eurovision, qui s'est ouvert mardi et qui est intégralement retransmis par la Rai. Les paroles sont ambiguës ; elles racontent comment un homme, en revenant sur son passé, comprend pourquoi il était homosexuel - "j'ai été trop couvé par ma mère" - et décide de revenir aux femmes. Le chanteur n'en est pas à sa première provocation. Il avait auparavant déclaré à un magazine qu'on "ne naît pas gay, on le devient en fonction de ses fréquentations". Le président d'une organisation de défense des droits des gays, cité par l'agence Ansa, a affirmé que cette chanson représentait "une blessure pour tous les gays qui se battent contre l'homophobie et l'ignorance en Italie". Bon nombre d'Italiens s'insurgent également qu'un tel message soit diffusé sur une chaîne de télévision publique. Cette polémique intervient peu après des déclarations sexistes proférées par le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, lui aussi régulièrement accusé d'homophobie.

Et vous, trouvez-vous cette chanson homophobe ?

"Luca était gay"

Extraits :

Refrain

Luca était gay et aujourd'hui il est avec elle

Luca parle en ouvrant son cœur

Luca dit : "Je suis un autre homme"

1er Couplet

Luca dit : "Avant de raconter mon changement [d'orientation] sexuelle je voudrais dire que si je crois en Dieu, je ne me reconnais pas dans la pensée des hommes, qui sur ce sujet sont partagés

Je ne suis pas allé voir de psychologues, de psychiatres, de prêtres ou de scientifiques, je suis allé dans mon passé, j'ai creusé et j'ai compris beaucoup de choses sur moi

Ma mère me voulait trop de bien, un bien devenu une obsession, et moi je ne respirais plus tant j'avais de l'attention

Mon père ne prenait jamais de décisions et moi je n'arrivais jamais à parler, il était tout le temps dehors pour le travail, mais moi j'avais l'impression que ce n'était pas tout à fait vrai.

Maman a demandé le divorce, j'avais 12 ans, je ne comprenais pas bien, mon père disait que c'était la meilleure chose et puis il s'est mis à boire

Maman me parlait toujours mal de papa, elle me disait ne te marie jamais par pitié, de mes amies elle était horriblement jalouse, et mon identité était de plus en plus confuse

...

Ceci est mon histoire, simplement mon histoire, aucune maladie, aucune guérison..."