Des dizaine de milliers de chiens errants arpentent les rues de Moscou, attaquant parfois les passants. La municipalité a pris en main le problème... de manière pour le moins musclée. Les animaux les plus chanceux dépérissent dans des chenils insalubres, les autres prennent tout simplement une balle dans le crâne.

Les autorités locales avait promis aux organisations de défense des animaux de mener une campagne de stérilisation et de bâtir des chenils décents pour y accueillir les chiens errants. Comme le montre ces vidéos amateures et le témoignage de notre Observatrice, la réalité est tout autre.

Les associations de protection des animaux se mobilisent

Source.

Une manifestation qui s'est déroulée à Moscou, peu avant le jour de l'an, pour protester contre les mauvais traitements infligés aux chiens errants.

 

Scène de sauvetage

Source.

Des volontaires essaient de sauver des chiens bloqués sur les berges de la Yauza, une rivière de Moscou. Les agents de la ville, en blouse bleue, ne sont pas d’une grande aide.

Scène de capture (Attention, ces images peuvent choquer)

Source.

Capture illégale de chiens errants à Moscou en juillet 2008. Cette vidéo a été tournée par Vita, une organisation qui défend les droits des animaux. Les images de la capture sont à partir de 1'40.

"Ensuite ils sont tués au fusil"

Inna Alekseevna Unanyan est la présidente du conseil inter-régional pour la protection des chiens errants.

La situation des chiens errants de Moscou est tragique. Nous avons fait confiance au gouvernement local lorsqu'il a adopté, en 2002, une réglementation sur ce sujet. Il avait promis de ne pas tuer les chiens. Nous, les activistes, nous nous sommes alors impliqués. Nous avons aidé à stériliser et à soigner ces animaux. Mais la municipalité n'a jamais tenu ses engagements, il nous a trahi. Il avait promis de créer 15 chenils, il n'en a construit que quatre. Et certains de ces bâtiments n'ont ni eau ni électricité. On laisse les chiens dans leur cage 24h sur 24 et on les laisse mourir. Pire encore. Notre organisation a pu constater que certains animaux disparaissent de ces chenils. Et qu'ensuite ils sont tués au fusil. Des balles ont été extraites de certains cadavres ! Nous en avons informé le gouvernement, mais il ne fait absolument rien.

Récemment, les autorités ont décidé de capturer absolument tous les chiens errants. Qui donne ces ordres ? Qui a bien pu décider de capturer 35 000 chiens pour les envoyer mourir dans des chenils à moitié construits ?"

Des chiens errants près d’une station de métro de Moscou