ITALIE

Frère Cesare, moine hard-rocker

Avec son habit de moine et son crâne chauve, le frère Cesare semble un moine capucin tout à fait classique. Mais quand il empoigne son micro et se met à chanter, c'est une autre histoire : de sa voix puissante et grave, Frère Cesare loue le seigneur... en Heavy Metal.

Publicité

Avec son habit de moine et son crâne chauve, le frère Cesare ressemble à un moine capucin tout à fait classique. Mais quand il empoigne son micro et se met à chanter, c'est une autre histoire : de sa voix puissante et grave, Frère Cesare loue le seigneur... en Heavy Metal.

Ce moine italien, âgé de 62 ans, était missionnaire en Côte d'Ivoire avant d'intégrer le couvent de frères mineurs capucins de Musocco, près de Milan. Sa vocation de chanteur est née en 1990, après un concert de Metallica qui l'a particulièrement impressionné.

Son site web le décrit simplement comme "un moine qui, en accord avec sa vocation et son sacerdoce, utilise la musique et le chant comme moyen de parler de la foi et la vie". Reste que "Frère Métal" (Fratello Metallo), comme ses fans le surnomment, jouit d'un succès grandissant en Italie, où il se produit régulièrement en concert, parfois aux côtés de géants du Métal comme Iron Maiden ou Judas Priest. Une page Myspace dédiée à sa musique a même été créée par l'un de ses fans.

Le frère Cesare affirme que ses supérieurs n'ont jamais objecté à ses choix musicaux et précise qu'il souhaite même envoyer un exemplaire de son album au pape. Mais qu'en pensent les vrais fans de Heavy Metal ?

"Un chrétien qui fait du Métal, c'est plus original qu'un sataniste qui en fait"

Balthazar Benadon, graphiste et compositeur free-lance à Paris, est un grand amateur de Heavy Metal.

Au début, j'ai cru que c'était un canular. Dans le métal, il y a vraiment de tout, le meilleur comme le pire, avec souvent des choses pas terribles venant d'Italie, justement ! Mais en écoutant mieux Fratello Cesare, je me suis dit que ça tenait debout. Je ne suis pas fan. Musicalement ce n'est pas très original, mais c'est crédible. En plus, il y met du cœur, et sa tête colle bien avec ce type de musique, je trouve. Il est totalement crédible quand il crie sa foi sur fond de guitare ultra-saturée.

Métal et religion ne sont pas forcément opposées. C'est vrai que les racines du Métal, comme celle de la musique rock en général, viennent de mouvements contestataires, marginaux, volontairement provocateurs. Seul un noyau dur de fans de Death Metal restent dans une optique très sombre, mais le genre évolue.

A la limite, aujourd'hui, un chrétien qui fait du Métal, c'est plus original qu'un sataniste qui en fait!"

Enregistrement de la chanson "Misteri"

Posté sur YouTube par GoticoMetallaro

Extrait des paroles de la chanson 'Misteri', extraite du dernier album de Frère Cesare (traduit de l'Italien) :

Mystères. Mystères de Metal. Frère Métal chante les mystères de la foi, de Dieu, de l'Homme,  de la vie, de Marie, mère de Jésus, et de l'amour, le vrai, tendre, profond et fort."