AUSTRALIE - CHINE

Des cargos transformés en voiliers solaires ?

L'énergie solaire peut-elle aider les compagnies maritimes à "se mettre au vert" ? Une société australienne va installer des voiles photovoltaïques sur deux cargos chinois pour tenter de réduire leur consommation de carburant. Voir les photos et lire la suite...

Publicité

Un pétrolier et un porte-conteneur affublés d'immenses voiles, elles-mêmes recouvertes de panneaux photovoltaïques. L'image - un montage - a de quoi surprendre. Pourtant, en 2010, deux cargos en seront bel et bien équipés. Solar Sailor, une société australienne spécialisée dans les énergies renouvelables, vient de signer un contrat avec l'énorme compagnie maritime chinoise COSCO (un navire affrété par cet armateur avait tenté en avril 2008 de livrer des armes au Zimbabwe).

Objectif : réduire la consommation de ses navires de 20 à 40 % grâce au vent et de 5 % grâce à l'énergie solaire. Les ailes, orientées par un ordinateur qui calcule l'angle d'exposition au vent et au soleil, seraient rentabilisées au bout de quatre ans d'après le concepteur du système. Cible suivante pour Solar Sailor : le marché des yachts, eux aussi très gloutons en carburant.

Modèles et prototypes de navires Solar Sailor

Prototype d'un yacht de luxe.

Modèle réel d'un bateau à énergie solaire.

Photos publiées sur le site de Solar Sailor.

"Si le soleil est au zénith, les voiles ne serviront à rien"

Francis Domain est ingénieur solaire photovoltaïque à l'INES-Education (le centre de formation de l'Institut national de l'énergie solaire)

La piste paraît intéressante. Simplement, le fait qu’il s’agisse de voiles verticales, et donc pas orientées de manière optimale par rapport au soleil, ne me paraît pas forcément adéquat pour produire de l'énergie. Si le soleil est au zénith par exemple, les voiles ne serviront à rien. Faudra-t-il alors se contenter du soleil du matin et du soir ? Finalement, la part d’énergie liée au vent sera sans doute bien plus importante que la part du solaire, qui risque d’être minime. Mais, encore une fois, il est toujours intéressant de faire des prototypes.

Des initiatives similaires sont menées par ailleurs. Notamment des voiles solaires qui ressemblent à des voiles de parapente et sont installées à l’avant du bateau. Il existe quelques cargos déjà équipés. Beaucoup de bateaux de plaisance, dont les propriétaires souhaitent par exemple faire le tour du monde avec le moins de carburant possible, ont également des modules photovoltaïques installés sur le dessus de la coque. Mais le fait qu’ils soient horizontaux, et pas verticaux, leur permet de fonctionner de manière beaucoup plus optimale."