États-Unis

J-1 : Le monde "retient son souffle"

Les yeux du monde entier sont braqués sur les États-Unis. Jamais une élection présidentielle n’a soulevé autant d’intérêt dans le monde entier. De Pékin à Bagdad, nos observateurs racontent comment ils ont prévu de vivre l’évènement. Lire la suite…

Publicité

Postée sur Flickr par "The Sun and Doves".

Les yeux du monde entier sont braqués sur les Etats-Unis. Jamais une élection présidentielle n’a soulevé autant d’intérêt dans le monde entier. De Pékin à Bagdad, nos observateurs racontent comment ils ont prévu de vivre l’évènement.

Envoyez-nous vos commentaires et les photos de votre soirée "Elections américaines"

"L’Australie suivra les élections avec la gueule de bois"

Christophe Mallet est consultant. Il habite à Melbourne en Australie.

En Australie, les élections arrivent le lendemain d'un jour férié consacré à la Melbourne Cup [course hippique]. La course est un évènement énorme ici et c'est surtout l'occasion d'une grosse beuverie nationale. Les premiers résultats de l'élection arrivent le lendemain à 11 heures, alors je pense que l'Australie suivra les élections avec la gueule de bois.

Ici, beaucoup de gens retiennent leur souffle, on a du mal à imaginer qu'Obama ne passe pas. Les gens ont vraiment envie que les États-Unis puissent passer à autre chose et en finissent avec l'ère Bush. J'ai vu dans une émission de télévision que les journalistes s'attendent à un regain de la Bourse jeudi matin si Obama est élu.

Les sites internet vont être très sollicités car ce sera en pleine journée et tout le monde va suivre les résultats du bureau. Mardi et mercredi ne seront pas des journées très productives en Australie !"

"Je ne sais même pas quand ils vont annoncer les résultats"

Mohammed est dentiste à Bagdad.

Il n'y a rien au sujet des élections ici. Les gens ne sont pas intéressés du tout et ils n'en parlent pas. Certains pensent qu'Obama serait mieux parce qu'il va retirer les troupes américaines d'Irak. D'autres préfèreraient qu'elles restent, on sait que les Irakiens ne sont pas capables de maintenir seuls la sécurité. Mais de manière générale, les gens ne s'intéressent pas à la politique américaine. Je ne sais même pas quand ils vont annoncer les résultats.

En ce moment, les gens ont peur que les choses n'empirent dans les prochains mois, il y a eu beaucoup d'explosions dernièrement, et on est plus préoccupés par ça. Obama, McCain, c'est la même chose. Quelque soit le parti, ce sera toujours le même Pentagone pour nous.

"Ici, on va être branché sur RFI pendant toute la nuit de l'élection"

Bertrand Kpogo est blogueur à Cotonou au Bénin.

Beaucoup d'Africains se reconnaissent dans Obama. Ils sont nombreux à espérer que l'accès aux visas ne soit plus le parcours du combattant qu'il est actuellement.

Aujourd'hui l'Obamania a gagné le Bénin comme le Togo. Il y a même des jeux télévisés dans lesquels on peut parier sur l'élection d'Obama avec des lots de cadeaux à la clé.

Ici, on va être branché sur RFI pendant toute la nuit de l'élection. Cela dit on est très inquiet qu'il y ait le même problème qu'avec Bush, c'est-à-dire un second décompte des voix qui soit défavorable à Obama."

"Je connaîtrai le gagnant en rentrant du travail"

Alex Chen est serveur à Pékin.

Je n'ai pas tellement fait attention à cette élection, mais j'ai vraiment envie qu'Obama soit président. Je ne connais pas les programmes des deux candidats, je ne connais pas non plus les relations qu'ils envisagent avec la Chine, mais en m'en tenant aux apparences, je préfère Obama. Je pense qu'il peut prendre le pouvoir et s'occuper non seulement des Américains mais aussi de pleins d'autres coins du monde. L'autre, je ne connais pas son nom, il a l'air vieux, c'est encore un politicien, mais Obama, c'est un peu comme un ami.

La politique de Bush n'a pas été bénéfique pour les Chinois. Cela dit, je ne pense pas qu'Obama sera très tendre non plus avec les Chinois parce qu'avec notre taux de croissance on joue un rôle de plus en plus important sur la scène mondiale. On gagne vraiment en confiance, et je pense que les États-Unis vont finalement en venir à une politique plus réaliste vis-à-vis de la Chine. Moi j'adore les Américains, ils viennent dans mon restaurant et je les trouve très drôles.

De toute façon, je travaillerai pendant l'annonce des résultats. Je connaîtrai le gagnant en rentrant du travail. "

"Ce n'est pas un match de foot (...) on ne va pas aller au pub pour suivre l'élection"

Maria est femme au foyer à Moscou.

Les gens ne sont pas très excités ici. A côté de l'économie qui est notre priorité en ce moment, ça ne nous semble pas très important. Les gens sont bien trop occupés à chercher du travail. Obama et les démocrates sont de manière générale plus appréciés par les Russes. Les républicains ont toujours été durs avec nous. Avec mes amis on trouve ça super qu'Obama soit noir. Certains disent que les élections aux États-Unis ne sont qu'un grand spectacle, pas vraiment démocratique, mais si Obama est élu, c'est bien la preuve d'une certaine démocratie.

Bien sûr qu'on va regarder les élections, c'est un spectacle pour nous aussi. Mais ce n'est pas un match de foot, on ne va pas aller au pub pour suivre l'élection."

"Je serai surtout sur Internet"

Cristina Civale est journaliste à Buenos Aires. Elle écrit ce blog.

Pour les élections, on a des radios en live et des correspondants des chaînes de télévisions sur place. Moi je serai surtout sur Internet pour être en connexion avec mes amis aux quatre coins du monde. Je fais partie d'un groupe Facebook qui rappelle automatiquement aux personnes qui s'inscrivent d'aller voter.

La plupart des Argentins soutiennent Obama. Mais on sait aussi que ça ne sera pas un grand changement pour nous. Et l'important, c'est que Bush, c'est fini.

Mais ici, en Argentine, on parle surtout de la nationalisation des fonds de pension."