ETATS-UNIS - GEORGIE

La guerre en Géorgie va-t-elle booster le "commandant en chef" McCain ?

Haditha, Irak, le 16 mars2008. du Marine américain Erin A. Kirk. McCain a réagi dès mardi à l'intervention russe en Ossétie du Sud. On pouvait penser que le candidat républicain, qui se targue d'être le meilleur "commandant en chef" en temps de guerre, bénéficierait de ce regain de tension avec le vieil ennemi russe. Nos Observateurs républicains et démocrates ne semblent pourtant pas de cet avis. Lire la suite...

Publicité

Haditha, Irak, le 16 mars2008. Photo du Marine américain Erin A. Kirk.

McCain a réagi dès mardi à l'intervention russe en Ossétie du Sud. On pouvait penser que le candidat républicain, qui se targue d'être le meilleur "commandant en chef" en temps de guerre, bénéficierait de ce regain de tension avec le vieil ennemi russe. Nos Observateurs républicains et démocrates ne semblent pourtant pas de cet avis.

Le parti républicain a toujours affiché son soutien aux anciens pays satellites de l'Union soviétique. C'est d'ailleurs vers l'administration américaine que s'est immédiatement tourné, après l'invasion russe, le président géorgien Mikheïl Saakashvili. Malheureusement pour lui, les Etats-Unis sont restés relativement en retrait lors de cette crise, laissant la France s'investir davantage dans les négociations de paix.

Les candidats républicains et démocrates se sont chacun exprimés sur ce conflit, mais c'est McCain qui a dégainé le premier.

Obama répond plus tard le même jour

Video © CNN

Lundi, plus tard dans la journée, alors qu'il est en vacances à Hawaï.

"Cela fait des mois que j'affirme qu'il faut que la communauté internationale s'implique davantage dans la résolution pacifique des conflits. Quelle que soit l'origine de cette crise, il est clair que l'intervention de la Russie dépasse le cadre du conflit autour en Ossétie du Sud. La Russie a envahi un pays. Elle a intensifié sa campagne militaire en effectuant des bombardements et en mettant en mouvement ses forces terrestres. Les Etats-Unis, l'Europe et les autres pays concernés doivent s'unir pour condamner cette agression."

McCain est le premier à prendre position

Vidéo © CNN

Lors d'un discours lundi à Erie, Pennsylvanie.

"Le président russe, Medvedev, et son Premier ministre, Poutine, doivent avoir conscience des conséquences négatives de leurs actions sur les relations entre la Russie et les Etats-Unis et en Europe (...). Je condamne les actes d'agression de la Russie et je demande à nouveau un cessez-le-feu. (...)"

"C’est probablement nous [le parti républicain] qui avons donné trop confiance au président géorgien"

Stuart Haugen est le vice-président des Républicains en France.

Ca n'est pas bon pour McCain, car cela montre que les Américains ne sont pas en position, ou disposés, pour faire la guerre à la Russie. Et c'est probablement nous [le parti républicain] qui avons donné trop confiance au président géorgien, en lui faisant de fausses promesses. Cette erreur va renforcer l'idéologie d'Obama, qui considère que nous ne devrions être aussi proches de ces pays.

Les gens pensent, sans y avoir vraiment réfléchi, que McCain va être renforcé par cette guerre : « Le monde est dangereux, il nous faut quelqu'un de fort ». Mais, en réalité, c'est Obama qui va en sortir gagnant. Car les gens vont se demander pourquoi Bush et Rice ont autant poussé la Géorgie.

Enfin, pour être honnête, je crois que les Américains ne pensent pas à tout ça : en ce moment, ils regardent les Jeux olympiques."

"Cette politique de la peur ne fonctionne plus autant"

Crystal Fleming est une supportrice américaine d'Obama vivant actuellement en France. Elle fait une thèse en sociologie à l'université de Harvard.

Certains ont d'abord pensé que, parce que McCain avait parlé en premier sur le sujet, il sortirait gagnant de cette crise. Dans le passé, cela aurait certainement était le cas, mais je pense que cette politique de la peur ne fonctionne plus autant. Les Américains sont plus avisés qu'ils ne l'étaient lors de l'élection de 2004.

De toute façon, l'Américain moyen ne sait pas où est la Géorgie. Il s'intéresse davantage à l'économie et aux guerres dans lesquelles nous sommes engagés."

"Personne n'oserait vraiment affronter la Russie"

Nana Sajaia est une Géorgienne vivant aux Etats-Unis.

La communauté internationale est pleine de beaux discours à propos de ces territoires [Abkhazie et Ossétie du Sud], mais personne n'oserait vraiment affronter la Russie. Personne ne peut se permettre de faire face à ce pays riche et fort militairement. La plupart des Géorgiens soutiennent McCain pour ses discours anti-Russie. Mais il y un gouffre entre les propos du candidat républicain et ce qu'il pourrait effectivement faire une fois à la Maison Blanche.

Personnellement, je préfère plutôt Obama, parce qu'il est contre la guerre et qu'il soutient les petits pays. Mais je ne pense pas qu'il puisse faire grand-chose. Seule l'ONU et les organisations internationales pourraient aider la Géorgie."