FRANCE

Les supporters de l'OM collectent des fonds pour le "Drogbathon"

Un supporter de l'équipe de football de Marseille s'est lancé le défi de collecter des dons pour faire revenir Didier Drogba à l'OM. Il a lancé le site Internet : « Didier revient » il y a quelques jours et déjà plus de 25 000 personnes ont promis de mettre la main au portefeuille pour que la star ivoirienne fasse à nouveau vibrer le stade vélodrome.

Publicité

Un supporter de l'équipe de football de Marseille s'est lancé le défi de collecter des dons pour faire revenir Didier Drogba à l'OM. Il y a quelques jours, il a lancé le site Internet : « Didier revient » et déjà plus de 25 000 personnes ont promis de mettre la main au portefeuille pour que la star ivoirienne fasse à nouveau vibrer le stade vélodrome.

L'actuel attaquant du club londonien de Chelsea n'a passé qu'un an à l'OM, lors de la saison 2003-2004. Mais visiblement personne ne l'a oublié sur la Canebière et les supporters comptent bien réunir les 28 millions d'euros nécessaires à son transfert.

Mais même si les fans français du buteur ivoirien parviennent à réunir cette somme astronomique, il y a tout de même peu de chance de revoir prochainement Didier Drogba sous le maillot bleu et blanc de l'OM.Le président de l'Olympique de Marseille, qui a eu vent de l'opération, a d'ores et déjà refroidi les ardeurs des supporters : "J'ai une idée du salaire de Drogba. Je vous l'assure, il est hors norme en France ; les charges seraient très lourdes à supporter pour le club.".

"Un vrai geste de supporter"

Richard Biddle travaille dans l'informatique à Londres. Il soutient depuis toujours le club de Chelsea, qui a acheté Didier Drogba 37,5 millions d'euros en 2004.

En tant que fan de Chelsea, je dois dire que toute cette histoire m'a tout d'abord un peu surpris. Autour de moi, certains supporters anglais pensent que ce geste prouve à quel point les fans français sont désespérés. Mais moi je trouve que c'est admirable, un vrai geste de supporter. Que ce soit ici à Londres, à Marseille ou n'importe où dans le monde, les vrais fans sont loyaux et prêts à tout pour leur club. Le football n'est pas juste un business. Mais il faut être réaliste, je ne pense pas qu'ils puissent parvenir à le faire transférer.

D'ailleurs si Drogba retournait jouer en France, je ne pourrais plus suivre sa carrière. Personne ici ne regarde le football français, je ne sais même pas où je pourrai trouver un pub à Londres qui retransmet des matchs de Ligue 1 !

Mais ce genre d'action collective sur Internet est appelé à se développer.Par exemple, moi, je possède un club de football avec des milliers d'autres fans. Pour 35 livres par personne (44 euros), nous sommes tous devenus propriétaires du club d'Ebbsfleet, dont la devise est : "Own the club and pick the team" (devenez propriétaire du club et choisissez l'équipe). On choisit les joueurs, on décide du prix des places et des abonnements et on gère les finances du club. C'est un club très démocratique, le premier du genre !"