ETATS-UNIS

McCain - Obama, la joute verbale s’annonce déséquilibrée

Bien qu'il suive actuellement une formation intensive en rhétorique, McCain accumule les boulettes de langage et confirme sa réputation de piètre orateur. Mercredi dernier, il lui aura fallu trois tentatives pour prononcer correctement le nom de son nouveau plan énergétique, le "Lexington project". Lire la suite...

Publicité

Bien qu'il suive actuellement une formation intensive en rhétorique, McCain accumule les boulettes de langage et confirme sa réputation de piètre orateur. Mercredi dernier, il lui aura fallu trois tentatives pour prononcer correctement le nom de son nouveau plan énergétique, le "Lexington project".

John McCain est à l'aise en petit comité et lors de débats improvisés, où il sait faire preuve de répartie. Mais tout le monde s'accorde à dire, même lui, qu'il n'est pas très éloquent lorsqu'il s'adresse à des foules, surtout si on le compare à son futur adversaire, Barack Obama.

Lors d'un discours à Las Vegas mercredi dernier il a encore bafouillé : "J'ai proposé un plan intitulé le Lexxigdon, le Lexington project, appelons-le le Lexington Progject". Plus tard, il a de nouveau buté à trois reprises sur ce même mot, alors qu'il était censé annoncer un point-clé de son programme.

La vidéo de sa déclaration de Las Vegas est disponible sur le site du New York Times.

Le pire discours du sénateur McCain

C'est en particulier depuis ce discours, le 3 juin dernier à la Nouvelle-Orléans, que les blogueurs se moquent des qualités oratoires du candidat républicain : de sa propension à répéter "mes amis", de ses fautes de prononciation, de ses petits rires nerveux et de ses sourires figés.

"Il est bien loin de pouvoir rivaliser avec son très charismatique concurrent"

Jeff Fecke est un écrivain et un journaliste freelance de Eagan, au Minnesota. Son blog.

Admettons-le, McCain ne sait pas parler en public. Malheureusement pour lui, il est candidat à la présidence. Personnellement [à la place de ses conseillers], je concentrerai plutôt mes efforts sur ses prises de positions politiques, dont chacune me semble suffisante à repousser les électeurs. Je suis donc amusé par les efforts de son staff pour améliorer son éloquence. (...) Car entraîner McCain à parler ne va pas le rendre meilleur orateur, cela va simplement lui permettre de faire moins de gaffes.

McCain peut être bon, parfois, lorsqu'il parle en petit comité ou lorsqu'il improvise. Mais il est bien loin de pouvoir rivaliser avec son très charismatique concurrent [Obama]. Surtout en cette période où les républicains sont au plus bas dans les sondages. (...) Je suis un peu désolé pour cet homme. Il ne ferait pas un président si désastreux que ça."

"John McCain exprime ses vraies idées quand il parle"

Alexander Stone Dale tient le blog "Punk Rock Republican". Il a travaillé comme conducteur de taxi pendant 20 ans et joue dans un groupe punk rock à New York. Son blog.

Le sénateur John McCain n'a rien à prouver à personne. Ok, il répète trop "mon ami". Passez cinq ans tout seul dans le noir et vous verrez si vous n'avez pas besoin d'amis. John McCain exprime ses vraies idées quand il parle. Son projet de remplacer les Nations unies par une ligue des démocraties est ce que j'appelle une initiative concrète.

Je suis sûr qu'aussi longtemps qu'Obama pourra prononcer Lexington correctement, l'Iran n'aura pas la bombe atomique. Le Hamas n'attaquera pas Israël. Le Hezbollah ne s'étendra pas en Amérique du Sud. La Russie ne tiendra pas en otage toute l'Europe grâce à son chantage énergétique. La Chine ne bâtira pas la plus grande flotte militaire du monde. Chaque fois qu'Obama ouvre la bouche, il prouve que l'ignorance fait un monde meilleur et que les mots ne coûtent pas grand-chose."